Cnam et l’EHEA signent un partenariat de formation de master
Cnam et l’EHEA signent un partenariat de formation de master

Référendum du 1er novembre : Le Conseil national des droits de l’Homme s’exprime

Référendum du 1er novembre : Le Conseil national des droits de l’Homme s’exprime

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a affirmé, lundi, que la révision constitutionnelle qui sera soumise à référendum populaire prévu le 1er novembre 2020, vise à élargir le champ des droits de l’homme et à définir les mécanismes de leur jouissance.

« L’objectif auquel s’attèle la révision constitutionnelle est d’élargir le champ des droits de l’homme notamment les mesures de lutte contre leur violation », lit-on dans le communiqué de la CNDH rendu public à la veille de la célébration de la Journée internationale de la démocratie, fêtée le 15 septembre de chaque année à l’initiative de l’Assemblée générale des Nations Unies en 2007.

La révision constitutionnelle « va dans le sens du renforcement et de l’approfondissement de la démocratie en accordant au peuple le premier et le dernier mot dans le choix de ses dirigeants à travers des élections régulières, libres et transparentes, en toute souveraineté », ajoute la même source.

« Le critère déterminant demeure dans la manière de concrétiser sur le terrain le système démocratique et les droits de l’Homme, à travers l’ouverture de la voie à la liberté d’expression et en permettant aux défenseurs des droits de l’homme de faire face à toute atteinte ou violation des droits prévus dans la Constitution », souligne le communiqué.

Rédaction d’Algérie360