Huwaei Connect 2020
Huwaei Connect 2020

Afghanistan : Les autorités et Talibans en négociations à Doha

Afghanistan : Les autorités et Talibans en négociations à Doha

Les autorités afghanes et les Talibans entament des « négociations historiques » pour la paix ce samedi, 12 septembre, à Doha (Qatar) pour tenter de mettre un terme aux décennies de guerres.

Le Chef de la diplomatie du Qatar, Cheikh Mohammed Ben Abderrahmane Al-Thani, préside l’ouverture de ces « négociations historiques » qui ont lieu ce samedi, 12 septembre, à Doha, en présence du Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, ainsi que l’émissaire américain en Afghanistan, Zalmay Khalilzad.

Ces négociations entre les autorités du régime de Kaboul et les Talibans visent à mettre fin aux années de guerres qui ont opposé les deux parties, et qui ont ravagé l’Afghanistan et causé des milliers de morts depuis l’invasion du pays par l’URSS en 1797, puis par les USA en 2001.

« Je peux vous dire avec confiance aujourd’hui que notre pays se souviendra de ce jour comme de celui de la fin de la guerre et des souffrances de notre peuple », a déclaré un ancien Ministre afghan, Abdullah Abdullah, et qui préside le Haut Conseil pour la réconciliation nationale.

Pour leur part, les représentants de Talibans qualifient le gouvernement de Kaboul tel « une marionnette de Washington » et expriment leur volonté de fonder un système dans lequel la loi sera dictée par l’Islam.

« Je veux que tout le monde tienne compte de l’islam dans les négociations et accords et que l’islam ne soit pas sacrifié à des intérêts personnels », a souligné le Chef politique des Talibans, Abdul Ghani Baradar.

Pour précision, et en raison des désaccords entre les autorités et les Talibans sur l’échange de prisonniers, ces pourparlers ont été retardés de six mois, et interviennent au lendemain de la commémoration du 19ᵉ anniversaire des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

« Les deux camps doivent trouver un moyen de faire aller le pays de l’avant pour réduire les violences et accéder aux demandes des Afghans : un pays réconcilié avec un gouvernement qui reflète une nation qui n’est pas en guerre », a indiqué le Secrétaire d’État américain, Mike Pompeo.

Rédaction d’Algérie 360.