Huwaei Connect 2020
Huwaei Connect 2020

Tebboune : « Le changement nécessite l’implication de tous »

Tebboune : « Le changement nécessite l’implication de tous »

Le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a supervisé, ce jeudi, l’inauguration du Cercle du site de l’Armée Nationale Populaire (ANP) à Ain Naadja, à l’occasion de la double célébration du 20 août.

Cette cérémonie d’inauguration coïncide avec la double célébration de la commémoration des attaques du nord-constantinois (20 août 1955), et celle du congrès de la Soummam (20 août 1956), le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a profité de cette occasion pour rappeler que le changement radical nécessite l’implication de tous, ainsi, il a appelé le peuple à tourner la page des divergences, de la dispersion et de la division.

Le Chef de l’État a indiqué, à travers le discours qu’a prononcé le Ministre des Moudjahidine et des Ayants Droits, Monsieur Tayeb Zitouni, à l’occasion de la célébration de la journée des Moudjahidines à Bordj Bou Arreridj, que « le changement entamé compte des dimensions politiques, économiques, et sociales, et nécessite l’implication de toutes les forces, comme il a été le cas de nos ancêtres dans la guerre de libération, où ils ont laissé de côté tous les conflits et les calculs étroits et les considérations personnelles pour atteindre un objectif commun, qui est l’unité et le rayonnement de notre cher pays ».

Monsieur Tebboune a rappelé que la date du 20 août symbolise deux événements marquants de la guerre de libération nationale, les attaques du nord-constantinois, dirigés par le grand combattant Zighoud Youcef  en 1955, et le congrès de la Soummam en 1956. Rajoutant que « si le premier événement avait marqué la cohésion entre les moudjahidines et le peuple jusqu’à la victoire et avait donné à la lutte une dimension maghrébine dictée par le devoir de solidarité avec le peuple marocain qui revendiquait le retour du Sultan Mohamed V de l’exil, le second événement avait renforcé ce gain historique en généralisant et en organisant la lutte armée, en donnant un nouveau souffle à l’Armée de Libération Nationale pour atteindre l’objectif de l’indépendance et la récupération de la souveraineté nationale ».

Au sujet des attaques du nord-constantinois, le Chef de l’État a souligné la violence et la brutalité dont ont fait preuve les forces coloniales en guise de vengeance à l’encontre des civils non armés. Il a rajouté que « ces crimes ont révélé, encore une fois, le mensonge du slogan de la « civilisation » et de la repousse des limites de l’ignorance que la colonisation utilisait pour dissimuler ses crimes brutaux contre le peuple, et qui sont des crimes contre l’humanité ».

Dans ce même contexte, Monsieur Tebboune a rappelé que les insurrections et les soulèvements populaires ont eu un grand impact sur l’internationalisation de la cause algérienne, au niveau de l’opinion publique internationale, jusqu’à ce que la cause algérienne atteigne les couloirs de l’Organisation des Nations Unies à New York, soulignant que cette célébration est une occasion pour commémorer et saluer tous les glorieux martyrs de la révolution nationale et de la résistance populaire.

Avec la célébration de la journée des Moudjahidines, le Chef de l’État a estimé que le sentiment de responsabilité, confié à chaque patriote sincère dont le cœur bat pour la patrie, augmente, car notre pays traverse des circonstances exceptionnelles au niveau interne et régional, et a besoin de consolider le font interne et de faire exploser les énergies créatives et le flux des idées pour mener à bien le projet de changement radical représenté dans la construction de l’Algérie

Le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a rappelé que de telles dates nous permettent d’évoquer l’héroïsme des hommes et des femmes qui ont fait l’histoire, ce sont également des moments  de réflexion pour tout patriote sincère et responsable, sur ce qui a été offert à cette patrie en contrepartie de ce qu’elle a donné, mais aussi pour rappeler les générations futures de leurs responsabilités dans la promotion et la préservation de la patrie, notamment la préservation de la Mémoire collective.

Au sujet des crânes des combattants algériens de la résistance, restitués du Musée français de l’Homme, Monsieur Tebboune a insisté sur son engagement à poursuivre cette opération, pour que le sol algérien puisse accueillir et honorer les ossements de tous nos valeureux martyrs exilés et déportés loin du pays.

Rédaction d’Algérie 360.