Huwaei Connect 2020
Huwaei Connect 2020

Tebboune instruit la création d’une instance scientifique pour gérer la Grande Mosquée d’Alger

Tebboune instruit la création d’une instance scientifique pour gérer la Grande Mosquée d’Alger

Le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a instruit, ce jeudi 20 août, la création d’une instance scientifique pour gérer l’édifice de la Grande Mosquée d’Alger.

Lors de sa visite de travail et d’inspection à la Grande Mosquée d’Alger le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a instruit « la mise en place d’une instance scientifique de haut rang qui se chargera de l’aspect scientifique de l’édifice ». Il a également appelé à « faire appel aux grands instituts de par le monde, pour peu que le référent religieux national puisé de la modération et du juste milieu soit respecté, mais aussi aux contributions internationales du monde musulman, à l’exclusion de ce qui s’oppose à nos orientations ».

Dans ce même contexte, Monsieur Tebboune a souligné la nécessité d’une grande société pour les besoins de maintenance et de l’entretien de toutes les structures de cet édifice. À cet effet, il a donné des orientations pour la coordination avec le Premier Ministre pour l’élaboration d’un contrat avec une grande société pour les besoins de cette infrastructure, rajoutant « qu’entretenir ma troisième plus grande mosquée au monde après celles des deux Lieux Saints requiert une société qui soit à la hauteur de la société qui gère l’un des deux lieux saints ».

Ainsi, la société qui sera désignée pour prendre en charge ces 30 hectares, structures comprises, aura comme mission « la sécurité, l’entretien et l’enseignement ». Il lui sera possible de faire appel à des « start-ups de sous-traitance » pour effectuer d’autres taches, a souligné Monsieur Tebboune.

Au sujet de la personnalité nationale qui présidera cet édifice religieux, Monsieur Tebboune a indiqué que la personnalité en question doit « jouir de compétences religieuses et scientifiques car il s’agit d’un grand complexe qui abrite une mosquée, un institut, une bibliothèque et un service d’exploitation et de rénovation des manuscrits et qui suscitera certainement un grand engouement ».

Le Chef de l’État a donné une instruction pour que « la Grande Mosquée d’Alger assure une formation en post-graduation pour les universités algériennes et africaines et une formation de haut niveau pour les imams ».

Lors de sa visite, Monsieur Tebboune a visionné un diaporama sur les différentes étapes de réalisation de l’édifice, et a inspecté le système para-sismique qui soutient la salle de prières principale. Ce système permet d’absorber jusqu’à 70 % de la puissance des secousses.

Pour rappel, la visite du Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a coïncidé avec la célébration du 1er Moharem de l’année 1442 de l’Hégire correspondant au jeudi 20 août 2020, et prépare l’inauguration de l’édifice prévue le 1 er novembre prochain, à l’occasion de la célébration  du 66ᵉ anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale.

La Grande Mosquée d’Alger est la troisième plus grande mosquée du monde en termes de superficie avec 400000 m², elle est dépassée, en superficie, par de la Grande Mosquée du Sultan Qabus à Muscat (Sultanat d’Oman) et le mausolée de l’imam Reza à Mashhad (Iran) avec ses 600000 m².

Cet édifice religieux, scientifique et touristique compte 12 bâtisses complémentaires, dont un centre culturel et une bibliothèque riche d’un million de livres. La salle de prières de 20000 m² pouvant accueillir 120000 fidèles, elle se caractérise par ses colonnes octogonales décorées de marbre ainsi que d’un mihrab et de 6 km d’écritures calligraphiques.

La Grande Mosquée comprend un parking au sous-sol du jardin, avec une capacité de 4000 places, elle comprend aussi une piste d’atterrissage des hélicoptères.

Rédaction d’Algérie 360.