Étudiants algériens en France : Les démarches nécessaires à effectuer

Étudiants algériens en France : Les démarches nécessaires à effectuer

Les étudiants acceptés dans une des universités en France doivent accomplir certaines démarches dès leurs arrivée afin de compléter toutes les formalités administratives nécessaires liées au séjour.

Selon le site spécialisé « Visa-Algérie », une fois acceptés dans une université française, cinq étapes doivent être effectuées par les étudiants algériens afin de valider leur séjour, et assurer le bon déroulement de l’année universitaire. Voici les formalités administratives liées au séjour estudiantin en France.

Tout d’abord, l’étudiant algérien doit payer la Contribution à la vie étudiante et Campus (CVEC), une taxe indispensable afin de s’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur en France. Selon Campus France, la CVEC de l’année 2020 – 2021 s’élève à 92 euros et doit être versée auprès de la Crous. La transaction peut toutefois être effectuée en ligne sur le site  » cvec.etudiant.gouv.fr  » ou en espèce au niveau d’un bureau de poste. La CVEC concerne les étudiants inscrits en formation initiale tant dans une université privée que publique.

Ensuite, les étudiants algériens doivent valider leur visa long séjour valant titre de séjour (VLS-TS) auprès de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Afin d’obtenir un titre de séjour étudiant, le candidat doit disposer d’un revenu suffisant pour le montant mensuel de l’allocation de base, ainsi qu’un certificat médical. Le titre de résidence valable une année, et renouvelable sous réserve que toutes ces conditions soient remplies, doit être déposée auprès de la préfecture. Cette démarche est obligatoire dans les deux mois suivants leur arrivée en France.

Les étudiants algériens désirant poursuivre leurs études en France doivent également être affiliés à la Sécurité sociale. Cette inscription obligatoire est effectuée en ligne sur le site  » etudiant-etranger.ameli.fr « , et permet la prise en charge des frais médicaux des étudiants. Les frais de soins non couverts par la Sécurité sociale peuvent toujours être prise en charge par une mutuelle étudiante souscrite par l’étudiant.

Il est également important que les étudiants étrangers se présentent au bureau des inscriptions de l’université auquel ils se sont inscrits. Ainsi, les étudiants doivent s’acquitter des droits de scolarité pour bénéficier les cours. Ces frais comprennent les frais de scolarité, une contribution à la médecine préventive, et la cotisation de la Sécurité sociale. Une carte étudiante est délivrée aux étudiants ayant effectué cette démarche.

Enfin, il est utile pour les étudiants d’ouvrir un compte bancaire. Cette étape permet de régler les factures, percevoir les salaires, ainsi que se faire rembourser les frais médicaux. Par ailleurs, une carte de paiement est nécessaire afin de régler les dépenses, évitant de transporter de l’argent liquide sur soi. Un justificatif de domicile, une pièce d’identité, une attestation de scolarité, et le cas échéant une carte d’étudiant, sont les documents nécessaires à l’ouverture d’un compte bancaire. Une fois les documents présentés, un chéquier, une carte bancaire, ainsi qu’un relevé d’identité bancaire seront remis à l’étudiant.

Toutefois, le lieu de résidence est essentiellement réservé avant l’arrivée en France. L’étudiant peut cependant vivre en collocation à condition d’être en bons termes avec les autres locataires. Cependant, un logement en résidence étudiante est l’idéal, et il est recommandé de demander conseil auprès de l’administration de l’université.

En outre, la plateforme Campus France est mis à la disposition de tous les étudiants étrangers souhaitant poursuivre leurs études en France pour toutes informations concernant les démarches.

Rédaction d’Algérie360.

Send this to a friend