Cnam et l’EHEA signent un partenariat de formation de master
Cnam et l’EHEA signent un partenariat de formation de master

Haddad et Tahkout : Les coulisses de leur transfert de prison 

Haddad et Tahkout : Les coulisses de leur transfert de prison 

Les deux hommes d’affaires Ali Haddad et Mahieddine Tahkout, incarcérés jusque-là à la prison d’El Harrach, ont été transférés vers d’autres prisons du pays mercredi dernier. Un transfert qui soulève beaucoup de questions.

Condamné à 18 ans de prison ferme pour des affaires de corruption, le détenu Ali Haddad a été transféré de la prison d’El Harrach (Alger) vers celle de Tazoult (Batna). Tandis que Mahieddine Tahkout, condamné à 16 ans de prison ferme pour des affaires similaires, a été transféré vers l’établissement carcéral de Babar (Khenchela).

Ces deux établissements sont réputés d’être des pénitenciers des plus redoutés du pays, et enferment entre leurs murs les criminels accusés des crimes les plus graves, rapporte notre confrère Le Soir d’Algérie.

Selon la même source, ce transfert est une réaction rapide des autorités judiciaires face à des tentatives de mouvement des deux détenus Haddad et Tahkout. Cette hypothèse s’appuie sur la nouvelle affaire qui implique Ali Haddad avec un lobbyiste américain proche du président Donald Trump.

En effet, alors qu’il était incarcéré à la prison d’El Harrache, Haddad aurait engagé les services d’un cabinet de lobbying américain pour un montant de 10 millions de dollars. Un contrat d’un an, signé le 26 juillet dernier par sa conseillère principale. Ainsi, le contrat liant Haddad au lobbyiste américain a été paraphé en son nom par une certaine Sabrina Ben, résidant en France. Le parquet général de la Cour d’Alger a ouvert une enquête préliminaire pour « déterminer les circonstances de conclusion de ce marché et en définir le véritable objectif ».

D’ailleurs, le Chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué, lors de la réunion gouvernement-walis mercredi dernier, l’affaire du lobbyiste américain engagé par Haddad.

Le Chef de l’État, Monsieur Tebboune a déclaré que certains « sont en prison, et leurs millions de dollars se distribuent à l’étranger ». Et s’est interrogé « qui a sorti ces millions de dollars ? Qui a donné les ordres pour que ces 10 millions de dollars arrivent à destinations ? ». Rajoutant « le peuple doit savoir tout ».

Le soir même de ces déclarations, l’annonce du transfert d’Ali Haddad et de Mahieddine Tahkout a été faite. Beaucoup de rumeurs circulent à ce sujet, certaines d’entre elles insinuent que les deux détenus tentaient de créer un « réseau externe chargé de les extirper de prison », comme souligné par Le Soir.

Rédaction d’Algérie 360.