Hôpital de Baïnem : Nouveau Sit-in des médecins généralistes

Hôpital de Baïnem : Nouveau Sit-in des médecins généralistes

Les médecins généralistes, affectés au service Covid-19, de l’hôpital l’EPH Ibn-Ziri de Bologhine « Bainem »  de la wilaya d’Alger ont  à nouveau observé un rassemblement de protestation dans le même établissement, rapporte le quotidien « Liberté ».

En effet, et selon la même source, les protestataires ont dénoncé dans un  nouveau sit-in (4 éme)  la “gestion inéquitable de la crise sanitaire par l’administration, dans l’élaboration des tableaux de garde et l’organisation des roulements et des gardes liés à la prise en charge des patients infectés à la Covid-19”, les médecins ont accusé l’administration de vouloir casser la volonté et affecter moralement l’engagement des médecins généralistes,  » Nous demandons au ministre de la Santé d’intervenir personnellement pour mettre de l’ordre et garantir l’équité dans la gestion des équipes des gardes et du personnel de suivi à l’unité Covid-19 ouverte au pavillon des urgences », ont-ils demandé.

Dans le même ordre d’idées, la gestion par la chef de service de réanimation, de la crise sanitaire liée au Covid-19, a largement été critiquée, les protestataires ont affirmé que la responsable ignore leurs appels et leurs revendications : “La chef de service de réanimation a toujours ignoré nos doléances, qui sont d’ordre organisationnel, en ces temps de crise sanitaire. Nous l’avons sollicitée par écrit dont des copies ont été adressées au DSP et même aux services du ministère de la Santé, et ce, dans l’espoir de renforcer et de mieux organiser le roulement des gardes à l’unité Covid-19. Les équipes de gardes sont au bord de la dépression. Elles ne peuvent plus s’acquitter convenablement de leur mission”.

Les médecins généralistes  contestent la non-satisfaction de leurs revendications, et ce, malgré les efforts déployés dans la lutte contre la Coronavirus, ils proposent en effet un schéma organisationnel de gardes Covid qui permettra d’associer les autres catégories du personnel médical. “Qu’est-ce qui empêche les médecins résidents et les assistants d’assurer des gardes au même titre que les généralistes qui sont contraints parfois de faire jusqu’à 7 gardes par mois » ont-t-ils ajouté.

Rédaction d’Algérie360

 

 

 

Send this to a friend