Révélations du Pdg de l’Anep : un ancien Pdg de l’agence réagit

Révélations du Pdg de l’Anep : un ancien Pdg de l’agence réagit

Le PDG de l’Agence nationale d’édition et de publicité (anep) Larbi Ounoughi est revenu, dans un entretien accordé au journaux El Watan et El Khabar, sur « la gestion catastrophique et scandaleuse de l’agence ».

L’un des anciens Pdg de l’agence, Amine Echikr a tenu à apporter des précisions, dans une réponse publiée ce dimanche par le quotidien El Watan.

S’agissant des révélations de Larbi Ounoughi sur le quotidien “Reporters” détenu par l’épouse de l’ancien PDG, ce dernier affirme « à mon arrivée à l’Anep, le conseil d’administration a été informé que mon épouse était actionnaire à 25 % de la société éditrice dudit quotidien et non pas sa propriétaire, comme le suggère M. Ouanoughi ».

Amine Echikr précise également que « contrairement à ce que suggère M. Ouanoughi, je n’étais pas PDG de l’Anep de 2016 à 2019, mais de mai 2018 au 30 avril 2019, soit 11 mois et quelques jours ».

En outre, concernant de la villa d’El Biar, louée à coup de 30 millions de centimes par mois sans qu’elle soit utilisée, il indique qu’elle « était le siège de la direction générale de la filiale Anep messagerie express. L’entreprise ayant acquis un siège à Ouled Fayet, j’ai mis fin au contrat de location ».

Rédaction d’Algerie360