EPH Rouiba : plusieurs décès hors hôpital « testés positifs au Covid-19 »

EPH Rouiba : plusieurs décès hors hôpital « testés positifs au Covid-19 »

Des analyses de tests PCR et de tests sérologiques post mortem effectuées, au niveau de l’EPH Rouiba, sur plusieurs cas de décès hors hôpital, ont révélés que ces victimes sont positives au Covid-19.

Près d’une trentaine de cadavres ont été analysés au niveau du service de médecine légale à l’hôpital de Rouiba. La majorité des victimes sont testées positives au Covid-19, après avoir effectué des tests PCR, des tests sérologiques post mortem et des autopsies. C’est ce qu’a révélé le Pr Sbaihi Cherouat Atika, chef de service de médecine légale, rapportée ce mardi par le quotidien El Watan. Elle affirme avoir pratiqué des autopsies à la demande des procureurs de la République.

« Le virus s’est attaqué à tous les organes : cœur, foie, rein, cerveau et intestins. Des échantillons pour l’analyse d’anatomie pathologie ont été effectués au CHU de Hussein Dey. Ces résultats et observations sont importants pour une éventuelle étude scientifique algérienne à propos de la Covid-19 et l’action du virus Sars-CoV-2 dans l’organisme », a-t-elle fait savoir.

Le Pr affirme également que « lors de nos investigations auprès des familles des victimes, il est rare que l’on signale des symptômes importants avant le décès. Les familles rapportent parfois une plainte de fatigue, une petite toux, pas plus », notant que ces victimes ne souffraient pas toutes de maladies chroniques.

Par ailleurs, Pr Sbaihi Cherouat Atika souligne que « cette analyse post mortem ayant pour objet médico-légal, nous a permis de comprendre certaines choses qui peuvent être d’un grand bénéfice sanitaire ». Car, selon elle, « ces conclusions confirment l’intérêt d’enrichir le protocole thérapeutique dans la prise en charge des malades en introduisant des anticoagulants ».

Rédaction d’Algerie360

Send this to a friend