Feux de forêt : Le gouvernement prend de nouvelles mesures

Le premier ministère a fait savoir, ce dimanche 2 août, que certain nombre de départs de feux relèvent d’actes criminels.

Dans un communiqué rendu public en fin de journée, le département de Djerad a indiqué certain nombre de feux de foret relèvent d’actes criminels et dont certains auteurs présumés ont été arrêtés.

Le département de Djerad a également indiqué qu’une cellule de veille chargée du suivi et de l’évaluation de l’évolution de la situation de feux de forêt ainsi que de l’efficacité des dispositifs de prévention et de lutte prévus à cet effet a été installée jeudi dernier.

Pour maîtriser rapidement cette situation et contenir les incendies de forêt, M. Djerad a donné les instructions et les orientations suivantes :

  • La cellule de crise est présidée par le Ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, et composée de l’ensemble des secteurs concernés (Agriculture, Ressources en eau, Gendarmerie Nationale, Direction Générale de la Sûreté Nationale, Direction Générale de la Protection Civile, Direction Générale des Forêts).
  • Des enquêtes doivent être diligentées rapidement concernant les feux de forêt dont les indices laissent présager des faits de nature criminelle.
  • Il y a lieu d’établir rapidement un recensement de l’ensemble des moyens matériels disponibles et proposer, le cas échéant, un programme (immédiat, à court et à moyens termes) pour le renforcement du parc existant.
  • Faire une évaluation objective du dispositif de prévention et de lutte contre les incendies de forêt en vigueur et proposer toutes les mesures permettant son amélioration et son efficience.
  • Engager l’ensemble de nos moyens technologiques pour le renforcement de la surveillance aérienne et par satellite et l’amélioration du renseignement sur le départ des feux de forêt.
  • Favoriser la solidarité citoyenne en mobilisant les riverains, les bénévoles et les associations civiles à l’effet de mieux renforcer la « surveillance humaine » et la prévention et la lutte contre les feux de forêt.
  • Solliciter les autorités locales pour accélérer l’ouverture des pistes dans les forêts ainsi que tous autres travaux facilitant l’intervention des moyens mobilisés.

La Cellule de crise est chargée également de :

Suivre et d’évaluer la situation des feux forêt et d’en établir « un Bulletin quotidien ».

Réaliser une cartographie nationale des feux de forêt et d’affiner les statistiques y afférents.

Proposer toute mesure de nature à améliorer la prévention et la lutte contre les feux de forêt.

Mettre en place un plan de communication et d’informer régulièrement les populations de l’évolution de la situation.

Redaction d’Algerie360