Les prix de l’or noir repartent à la hausse 

Après avoir atteint les plus bas taux durant les trois dernières semaines, voilà que les cours du pétrole repartent à la hausse ce vendredi 31 juillet.

Le baril de Brent de la mer du Nord est monté de 41 cents ou près de 1 % à 43,35 dollars le baril ce vendredi 31 juillet, après avoir enregistré les plus bas taux depuis le 10 juillet dernier.

Tandis que les réserves de pétrole brut aux États-Unis WTI ont gagné 43 cents ou près de 1.1 % à 40.35 dollars, après une baisse de 3.3 % lors de la dernière séance, après avoir enregistré, également, des taux très bas depuis le 10 juillet dernier.

Ainsi, le baril de Brent continue de faire des bénéfices pour le quatrième mois consécutif, alors que le brut américain s’oriente vers le troisième bénéfice mensuel.

Les deux bruts ont atteint des taux très bas en avril dernier, suite à la baisse de la demande en or noir à cause de la pandémie du Coronavirus qui a frappé le monde.

D’ailleurs, beaucoup d’analystes estiment que ces chiffres ne sont pas synonyme d’un retour « normal » à la demande en pétrole, notamment avec les cas de contaminations qui reprennent la hausse de par le monde.

« Avec les incertitudes liées au Covid-19, qui continuent d’affecter lourdement la demande américaine et mondiale, il semble improbable que le baril monte au-delà des 45 dollars dans un futur proche », a souligné Bart Melek de TD Securities.

L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEC) et ses alliés, comptent augmenter la production à compter de ce samedi, 1er aout, rajoutant près de 1.5 millions de barils quotidiens aux fournitures mondiales.

Rédaction d’Algérie 360.