Dépassements dans des programmes TV : L’ARAV informe Echourouk TV et Ennahar TV

Dépassements dans des programmes TV : L’ARAV informe Echourouk TV et Ennahar TV

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a informé, hier via un communiqué, les chaînes Echourouk TV et Ennahar TV de dépassements enregistrés dans deux programmes télévisés.

« L’ARAV attire l’attention des chaînes Echourouk TV, dans son émission +Khat Ahmar (ligne rouge) + et Ennahar TV dans son émission +Ma waraa El Djoudrane (derrières les murs) + sur des dépassements commis dans ces deux programmes télévisés », indique le communiqué.

Concernant la chaîne Echourouk, il s’agit du programme « Khat Ahmar » portant le thème « Zawdji houwa djanati (Mon mari est mon paradis). La scène montre une femme embrassant le pied de son époux devant les téléspectateurs, et a suscité un vif débat en l’Algérie et à l’étranger.

Pour l’ARAV, cet acte « ne devrait pas être diffusé publiquement sur les télévisions, car il rabaisse et dénigre la femme et montre la suprématie de l’homme dans la société ».

Quant à Ennahar tv, il s’agit du programme « Ma waraa el Djodrane » (derrières les murs). L’épisode a été consacrée à la fuite d’une épouse du domicile conjugal, après avoir été victime de torture et de pression psychologique de la part de son époux. Ce dernier s’est présenté à l’émission dans l’espoir de la faire revenir au foyer conjugal, en essayant de profiter de la religion pour atteindre ses objectifs.

« L’épouse s’est retrouvée ensuite sous la pression de l’Imam, de l’avocat et de l’animatrice de l’émission, et contrainte de céder à la volonté de son époux, sans prendre compte de sa souffrance et celle de ses enfants durant 19 ans de mariage », souligne l’ARAV.

Par ailleurs, l’ARAV a exprimé « sa détermination à mettre de l’ordre et à réguler le domaine audiovisuel, grâce aux moyens matériels et moraux dont elle dispose jusqu’à l’actualisation des lois relatives à l’audiovisuel et la finalisation de la composition de l’ARAV ».

Rédaction d’Algerie360

Send this to a friend