Immigration au Canada : Voici les 6 Sites internet à éviter

Plusieurs sites de planification et de simplification de l’immigration vers le Canada ont fait l’objet de rapports et de signalement pour cause de comportement frauduleux.

Selon Radio Canada, les autorités canadiennes ont signalé des sites d’escroquerie comme canadavisaservices.org, itscanadatime.com, canadianvisaexpert.com, becomeacanadian.org, canadianvp.com ou encore canadacis.org, comme étant des plateformes en ligne permettant de planifier et de faciliter l’immigration.

La même source explique que des personnes souhaitant aller au Canada effectuent des recherches sur internet ou tombent sur des publicités sur les réseaux sociaux (comme Facebook) qui les redirigent vers des sites aux offres alléchantes de planification d’immigration avec une totale prise en charge d’une somme d’argent colossale. Par la suite, la personne est contactée par un « conseiller » lui attestant une recherche d’emploi, de logement, ou la remise des clefs de l’appartement en mains propres dès l’arrivée de la victime à l’aéroport. Tandis que d’autres plateformes certifient la « mise en valeur » du dossier de la personne auprès des services d’immigration.

Une fois l’argent et les informations personnelles et bancaires de la victime transférés, la plateforme disparaît sans laisser de trace. L’individu, à ce moment-là, ne peut que déposer une plainte qui risque de ne pas aboutir. D’après la même source, ces plateformes d’escroquerie en ligne sont gérées depuis Israël.

« Les représentants en matière de citoyenneté et d’immigration n’ont pas un accès privilégié aux programmes et services [du ministère de l’Immigration] et ne peuvent garantir à quiconque la délivrance d’un visa ou d’un permis ou l’obtention de la citoyenneté, à part un représentant du gouvernement du Canada, personne – ni un consultant en immigration ni un avocat – ne peut priver un candidat à l’immigration d’une éligibilité à l’un de nos programmes », a affirmé la porte-parole de ministère d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), Nancy Caron.

La porte-parole d’IRCC rappelle, cependant, qu’un candidat à l’immigration n’a nullement besoin de faire appel aux services d’un représentant, cela permettra, selon elle, d’éviter que des personnes soient victimes de fraude ou risquent d’obtenir des informations ou des formulaires inexacts ou obsolètes.

Rédaction d’Algérie360.