Arrestation de 8 individus pour usurpation d’identité de fonctionnaires à la Présidence

Un réseau d’escrocs a été démantelé par les services de sécurité de la Présidence de la République.

Les services de sécurité de la Présidence de la République ont annoncé lundi l’arrestation des membres du réseau d’escrocs qui usurpaient l’identité des fonctionnaires à la Présidence. Ces derniers ont été présenté devant le Procureur de la République au tribunal de Bir Mourad Raïs. D’après le juge d’instruction, 3 mis en cause sont en détention provisoire, et 5 autres sous contrôle judiciaire. Le juge a ainsi émis des mandats d’arrêt à l’encontre d’autres suspects.

Les prévenus sont accusés « d’usurpation d’une qualité légalement réglementée », « escroquerie », « faux et usage de faux », « immixtion dans des fonctions publiques », « civiles ou militaires ou accomplissement d’un acte d’une de ces fonctions ».

La même source a précisé que « Les concernés activaient au nom d’une association non agréée, en faisant croire aux victimes, pour les escroquer, qu’ils collaboraient avec la Présidence de la République », indiquant que « les mis en cause ont illégalement délivré à des citoyens des autorisations de circulation durant le confinement en contrepartie de sommes d’argent, de même qu’ils ont collecté des dons détournés de leur destination initiale, et fourni des autorisations et documents à des étrangers ».

Néanmoins, les investigations pour identifier le reste des suspects et les autres victimes de ce réseau se poursuivent toujours.

Rédaction d’Algérie360.