Secteur de l’Energie : Les nouvelles instructions de Tebboune

Secteur de l’Energie : Les nouvelles instructions de Tebboune

Le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a présidé, hier 12 juillet, une réunion périodique du Conseil des ministres en vision conférence.

Dans un communiqué rendu public hier soir, le Président de la République a formulé, suite à des études précises et documentées, des instructions en faveur de la relance des activités de prospection des réserves non exploitées. Il a également souligné les nombreux gisements existants dans cette optique sur le territoire national et au large des côtes, en off-shore, où les potentialités sont réelles comme l’indique le travail de prospection déjà réalisé.

En se penchant sur la feuille de route du secteur de l’énergie dans laquelle étaient mis en vigueur les défis à relever pour la stabilisation des réserves et les capacités de production d’hydrocarbures à court et moyen termes 2020/2024, le Chef de l’Etat a indiqué qu’au premier trimestre 2021 l’obligation d’arrêter toute importation de carburant et de produits de raffinage.

Tebboune a ainsi pris certaines décisions concernant la poursuite des processus de raccordement locaux, notamment celles des exploitations agricoles pour le renforcement de la production et la création d’emplois, le transfert de la réalisation de la ville de Hassi Messaoud au Ministère de l’Habitat, et la remise de l’IAP sous l’autorité du Ministère de l’Enseignement supérieur.

Cependant, le Chef de l’état  a donné d’autres instructions pour une expertise précise au niveau de SONATRACH afin d’évaluer son patrimoine, réduire le nombre de ses représentations à l’étranger, diminuer les postes de responsabilités non liés au rendement ou à la rentabilité de l’entreprise, et passer d’une gestion qui date d’une époque révolue vers une comptabilité analytique saine.

Rédaction d’Algérie360.

Send this to a friend