L’OMS se rend en Chine pour explorer l’origine du Coronavirus 

L’Organisation Mondiale de la Santé a décidé d’envoyer ses spécialistes en Chine, berceau de la pandémie du Coronavirus, afin de déterminer l’origine exacte de ce nouveau virus.

En effet, l’OMS a indiqué ce vendredi qu’un épidémiologiste ainsi qu’un spécialiste de la santé animale se sont rendus en Chine pour une mission d’exploration dans le but de déterminer l’origine et les causes réelles du Covid-19, ce nouveau virus qui plonge le monde dans une crise sanitaire depuis plusieurs mois ayant engendrée plus de 12 millions de contaminations.

Le porte-parole de l’organisation, Mme Margaret Harris, a indiqué, lors d’un briefing virtuel, que « les deux envoyés étaient en route, et qu’ils sont attendus ce week-end à Pékin ».

Les deux experts doivent préparer le terrain pour accueillir une mission plus minutieuse qui a pour but la détermination exacte de l’origine du Coronavirus.

La première mission des deux envoyés est de s’entretenir avec des responsables chinois et de choisir les lieux de la future expédition de l’OMS, précise Mme Harris.

« L’une des plus grandes questions est de savoir si le virus a été transmis à l’homme par un animal, et de quel animal s’agit-il« , précise-t-elle.

« Nous savons que le coronavirus est très similaire à un virus présent chez les chauve-souris, mais est-il passé par un animal intermédiaire ? C’est une question que devons voir résolue« , Poursuit-elle.

Pour tenter de répondre à ces interrogations, il est nécessaire de consulter les travaux de recherches de l’Institut de virologie de Wuhan, la ville où tout à commencer en décembre dernier. Ces recherches démontrent que la séquence du génome du nouveau Covid-19 est à 80% similaire à celle du Sras, à l’origine d’une précédente épidémie en 2002-2003, et à 96% à celle d’un Coronavirus de chauve-souris.

Les chercheurs sont unanimes, le nouveau Coronavirus SARS-CoV-2, à l’origine de la pandémie, est né chez la chauve-souris, mais ils supposent que pour passer à l’homme il a du transiter par une autre espèce.

L’OMS tente justement de découvrir le cheminement exacte du virus pour mieux le comprendre et cibler les pratiques à risques et éviter une éventuelle nouvelle pandémie.

Rédaction d’Algérie 360.