Prix en baisse : Le marché de l’immobilier affecté par le coronavirus

Le président de la Fédération nationale des agences immobilières (FNAI) Noureddine Manasri, a affirmé que le prix des logements sur le marché immobilier algérien a considérablement baissé, suite à la pandémie du Coronavirus.

Dans un entretien du quotidien arabophone Echorouk ce mardi 7 juillet, Noureddine Manasri a déclaré que « l’ère des prix fous » de l’immobilier en Algérie n’est un lointain souvenir. Il explique cette baisse par la crise sanitaire résultant de la propagation du Covid-19.

Selon le président du FNAI, « l’année 2020 sera une année blanche pour les agents immobiliers. Ni achat ni vente, sauf quelques renouvellements de contrats de location. L’année 2019 a été aussi très difficile en raison de sa coïncidence avec la période de mouvement populaire », « les prix n’iront pas jusqu’à l’effondrement; mais ils ont déjà considérablement diminué et les prix très chers et exagérés n’ont plus lieu d’être » a-t-il ajouté.

Suite à la baisse des prix, l’achat d’un appartement F3 situé dans la capitale, coûterait entre 1.5 et 3 milliards de centimes. Tandis que le loyer d’un 3 pièces équivaut en moyenne à 3 millions de centimes par mois.

Pour conclure, Manasri a indiqué qu’aujourd’hui, « il n’est pas possible de prévoir la situation du marché immobilier en Algérie ou dans le monde en raison de l’absence de visibilité claire quant à la disparition de la pandémie qui signera la fin de la crise sanitaire».

Rédaction d’Algérie360.