Sétif : Mouvement de protestation du personnel médical de l’hôpital Saïd-Aouamri de Bougâa

Un mouvement de protestation et de colère a été observé hier par les médecins et paramédicaux de l’hôpital Saïd-Aouamri de Bougâa, situé au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Sétif, pour dénoncer les conditions difficiles dans lesquelles ils exercent leur travail, faute du manque des moyens de protection, et l’absence des conditions nécessaires pour assurer la sécurité du personnel médical face à une propagation inquiétante de la pandémie du Coronavirus Covid-19 à Sétif.

Les médecins et paramédicaux de l’hôpital Saïd-Aouamri de Bougâa réclament l’ouverture d’une structure extra-muros, afin de désengorger l’hôpital qui prend en charge les patients atteints Covid-19 de plusieurs communes du nord de la wilaya, ils attendent que les autorités concernées soient conscients des déficiences enregistrées et se déplacent pour fournir le matériel nécessaire pour préserver la sécurité des médecins, des infirmières et de tout le personnel médical qui déploie des efforts considérables pour mettre la patrie en sécurité,  » Un praticien doit changer de masque toutes les quatre heures. Ici, nous en avons un seul par jour. Ce n’est pas normal ! Les contaminations enregistrées dans nos rangs sont inquiétantes” a déclaré un médecin du même établissement au quotidien francophone « Liberté ».

Les mêmes protestataires ont également soulevé le problème des tests PCR qui perdure encore dans la wilaya, et qui ne sont toujours pas effectués vu qu’il a été décidé de transférer le deuxième automate PCR, acquis dans le cadre d’une opération financée par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, vers le centre de lutte contre le cancer Abdelghani-Mokhtari de Sétif.

Rédaction d’Algérie360