La France craint une deuxième vague du Covid-19 suite au rapatriement des algériens

Une vingtaine de malades du Covid-19 ont été hospitalisés après le rapatriement en provenance de l’Algérie, parmi eux, trois sont en réanimation et un est décédé.

D’après le quotidien français Libération, des infectiologues français s’alarment face au risque d’une deuxième vague d’infection dans le pays suite au rapatriement de plusieurs malades d’Algérie. Selon nos sources, aucun contrôle sanitaire n’est effectué ni à l’embarquement ni à l’arrivée des passagers ainsi que l’absence totale d’une mise en quarantaine.

«Si l’on en juge par leur état au moment de leur prise en charge, ils étaient déjà malades quand ils ont pris leur vol de rapatriement: au moins trois sont en réanimation et un est décédé», confie un médecin à Libération.

Dans une déclaration à Libération, la Direction générale de la santé (DGS) assure suivre de près la situation. Elle dit mettre en place une isolation des malades ainsi que de leurs proches.

Pour rappel, 32 vols quotidiens aller-retour assurent la liaison entre l’Algérie et la France. Cependant, la réouverture des frontières algériennes n’est toujours pas programmée jusqu’à nouvel ordre.

Rédaction d’Algérie360.