Cnam et l’EHEA signent un partenariat de formation de master
Cnam et l’EHEA signent un partenariat de formation de master

Affaire du fuel « défectueux » : Le Liban saisit deux navires de Sonatrach

Affaire du fuel « défectueux » : Le Liban saisit deux navires de Sonatrach

Deux navires de la SPC Londres, filiale du groupe Sonatrach, chargés de carburant, ont été « mis sous séquestre », par la justice libanaise, alors que le pays souffre d’une pénurie en la matière.

Jeudi dernier, le ministre de l’Energie, Raymond Ghajar, a mis en cause la « mise sous séquestre », des deux navires de la filiale de la compagnie nationale Sonatrach, notamment en ce moment rationnement. « Le rationnement est dû à un manque de fuel. Si le fuel prend tant de retard à être livré, c’est à cause d’une affaire judiciaire », avait-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Le ministre a directement accusé Sonatrach « de refuser » la livraison « avant la levée du séquestre sur ses deux navires ». Précisant que dès « cette levée, nous reviendrons au contrat qui était en vigueur » et « l’alimentation en fuel s’améliorera avec la première livraison, et la seconde qui se fera cinq jours plus tard, ainsi que la troisième qui doit intervenir le 17 juillet ».

La décision de la mise sous séquestre des deux navires de Sonatrach, par l’administration douanière à la demande de la justice il y a près d’un mois, intervient dans le cadre de l’affaire des présumés chargements de gasoil « frelaté ».

Rédaction d’Algerie360