Recours à l’endettement extérieur : ce qu’a dit le ministre des finances

Le ministre des Finances Aymane Benabderrahmane a indiqué ce lundi à Alger, que l’Algérie ne se tournera pas vers l’endettement extérieur quelle que soit sa forme.

En marge d’une Journée d’études portant sur « la mise en œuvre de la réforme budgétaire », le ministre des Finances a écarté le recours de l’Algérie à l’endettement extérieur. En effet, concernant le financement des besoins budgétaires de l’État, le ministre a rappelé « l’instruction du président de la République visant à ne pas se tourner vers l’endettement extérieur quelle que soit sa forme ».

« Nous travaillons à éviter cette voie qui pourrait nous entraver dans notre démarche de développement et dans l’indépendance de nos décisions économiques et financières », a-t-il souligné, expliquant qu’il existe d’autres pistes que le gouvernement compte exploiter dans le cadre du financement des besoins budgétaires de l’État.

Sur la question du niveau des liquidités bancaires, M.Benabdarrahmane a assuré que celles-ci se trouvent « à un niveau acceptable », ajoutant que les banques sont en mesure d’octroyer des crédits actuellement.

« Les comités de crédit sont fonctionnels contrairement à ce que certains disent », a-t-il précisé.

Rédaction d’Algerie360