Affaire de la convocation de Mohcine Belabbas : Le Parquet apporte des précisions

Le Président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine Belabbas, a annoncé, hier, qu’il a été convoqué par la gendarmerie nationale pour une audition dimanche prochain.

En réaction à de « fausses informations relayées sur les réseaux sociaux au sujet de sa convocation », le Parquet général de la Cour d’Alger a apporté des précisions sur cette affaire.

Dans un communiqué rendu public jeudi soir, le Parquet a indiqué que les convocations adressées au président du RCD à travers la Gendarmerie nationale interviennent dans le cadre d’enquêtes dans une affaire de droit public.

« Suite aux informations fallacieuses relayées au sujet des convocations adressées à M. Mohcine Belabbes, le Parquet général près la Cour d’Alger, et pour éclairer l’opinion publique, précise ce qui suit : les convocations adressées à Mohcine Belabbes par le biais de la GN interviennent dans le cadre d’enquêtes dans une affaire relevant du droit public », lit-on dans le communiqué du Parquet général

« Il s’agit du décès d’une personne étrangère qui travaillait dans un chantier de construction d’un logement privé appartenant au susnommé (Mohcine Belabbes) qu’il n’a pas signalé. Les investigations ont montré que l’ouvrier décédé n’avait pas de permis de travail légal en Algérie et que la construction, elle-même, a pas édifiée sans respect des normes urbanistiques », a ajouté la même source, soulignant que « les investigations préliminaires sur la première affaire se poursuivent. »

Pour rappel, M. Belabbas avait dénoncé, mercredi dernier, des « des menaces explicites de dissolution du RCD », après avoir reçu un courriel du secrétaire général du ministère de l’intérieur.

Redaction d’Algerie360