France : Un réseau de trafic de papiers dirigé par des Algériens démantelé

Plusieurs médias français ont rapporté la nouvelle aujourd’hui, un important réseau de falsification de papiers a été démantelé par la police française, deux algériens étaient à la tête de ce « business ».

La Police Aux Frontières (PAF) a réussi à démanteler un réseau de fabrication de faux papiers en région parisienne et qui distribuait à d’autres pays européens. C’est entre le 16 et 17 juin derniers, que les membres de la PAF ont perquisitionné quatre logements faisant office d’ateliers de faussaires, trois suspects ont été interpellé dont deux algériens, âgés d’environ 35 ans, suspectés d’être à la tête de ce trafic.

Les deux suspects sont placés en détention et ont reconnu les faits dont on les accuse, le réseau de trafic fabriquait différents documents (permis de conduire, cartes d’identités, certificats de naissance …), certains étaient même destinés à d’autres pays tels la Belgique, l’Espagne ou l’Italie.

Les deux ateliers étaient équipés d’une imprimante à transfert thermique par diffusion de colorant (très rare dans les commerces, achetée probablement sur le dark net), de deux plastifieuses et de tampons siglés RF « République Française ».

Les enquêteurs ont également trouvé quelques 1150 pièces vierges entre cartes d’identité et permis de conduire ainsi qu’un lot de photos d’identité appartenant sans doute aux « clients ».

Selon les mêmes sources, une partie de ces faux papiers était revendue à Barbès, quartier très fréquenté par la communauté maghrébine à Paris, entre 150 et 250 euros pièce.

La police a eu la trace de ce trafic à Marseille, suite à la découverte d’un colis contenant de faux documents en direction de la Grèce. Ainsi, et grâce à des écoutes et à des planques, les enquêteurs ont pu remonter aux deux ateliers de confection installés à Paris et repérer les différents intermédiaires sur Marseille.

Rédaction d’Algérie 360.