Arrêt définitif de la télévision analogique en Algérie

La diffusion analogique a été mise définitivement hors service mercredi dernier en Algérie.

L’opérateur public Télédiffusion d’Algérie (TDA) a indiqué que cette opération s’inscrit dans le cadre de la décision de l’UIT qui a fixé la date du 17 juin 2015 pour la mise hors service de la diffusion analogique dans la bande VHF (174- 230MHz) et la date du 17 juin 2020 pour la diffusion numérique dans la bande UHF (470- 862 MHz) pour l’Afrique et le Moyen-Orient, dont l’Algérie.

TDA diffuse les programmes TV publics en format SD dans la bande UHF, ainsi que les radios nationales. Le large déploiement de la Télévision numérique terrestre (TNT) en Algérie, dans la bande UHF, a permis de mettre à l’arrêt la diffusion en mode analogique dans la bande VHF et, par conséquent, de respecter la date du 17 juin 2020 fixée par l’UIT, a expliqué la même source.

Selon le TDA, l’option de migration vers la TNT est motivée par la « meilleure » qualité d’image que celle de l’analogique et par l’échéance fixée par l’UIT pour l’arrêt de la diffusion en mode analogique.

La diffusion en mode analogique fonctionne par une diffusion sur le réseau hertzien UHF et VHF. La qualité de l’image, dans ce mode de diffusion, est tributaire de l’intensité du signal.

Pour capter la TNT, il est nécessaire de disposer d’un décodeur capable de transformer le code binaire en image et en son. Ce mode de transmission est beaucoup moins sensible au brouillage que l’analogique, donc la qualité de diffusion de la télévision est quasi-parfaite.

La TNT offre plusieurs avantages notamment celui de pouvoir transporter des informations numériques de nature différente: images et sons mais aussi textes et données.

Ce qui ouvre à la télévision hertzienne les mêmes perspectives de services interactifs, lorsqu’elle est jumelée à un réseau de télécommunication (TV hybride), que celles qui sont actuellement présentes sur le satellite.

Rédaction d’Algerie360