Recettes douanières : Légère hausse durant le 1er trimestre 2020

Les recettes douanières de l’Algérie se sont établies à 270,35 milliards (mds) de dinars durant le 1er trimestre 2020, contre 267,33 mds de dinars durant la même période de l’année dernière, enregistrant ainsi une légère hausse de 1,13%, a appris lundi l’APS auprès de la Direction générale des Douanes (DGD).

 

Les recouvrements effectués par les Douanes, durant le 1er trimestre de l’année en cours, ont servi à alimenter le budget de l’Etat à hauteur de 227,62 mds de dinars, contre 229,17 mds de dinars à la même période 2019, enregistrant une légère baisse de 0,68%, précisent les données statistiques de la Direction des études et de la prospective des Douanes (DEPD).

Les recettes affectées au budget de l’Etat ont représenté une part de près de 84,2% de l’ensemble des recouvrements des Douanes durant les trois premiers mois de l’année en cours.

La part des recettes allouées à la Caisse de garantie et de solidarité des collectivités locales (CGSCL) est de 21,66 mds de dinars, contre près de 23,25 mds de dinars, en baisse de 6,82%.

Selon la DEPD, les recettes destinées à la Caisse nationale des retraites (CNR) se sont établies à 19,25 mds de dinars, contre près de 13,22 mds de dinars, en hausse de 45,68%.

Quant à celles destinées aux Comptes d’affectation spéciales (CAS), elles se sont établies à 1,59 md de dinars, contre 1,41 md de dinars, durant la même période de comparaison, en hausse de 12,90%.

Pour les recettes affectées aux communes, elles ont reculé de 22,13%, le 1er trimestre 2020 par rapport à la même période de l’année précédente, totalisant près de 222,79 millions de dinars contre près de 286,09 millions de dinars, détaille la même source.

Pour les recouvrements réalisés au cours du mois de mars dernier, la DEPD a indiqué qu’ils ont reculé de 4,8% pour atteindre 97,93 mds de dinars par rapport au mois de février 2020.

Le mois de février dernier a connu une augmentation « remarquable » de 47,95% pour totaliser 102, 87 mds de dinars, par rapport au mois de janvier (69,54 mds de dinars).

La baisse enregistrée en mars dernier, a concerné la quasi-totalité des recettes, à l’exception des recettes affectées à la caisse nationale de la retraite, qui ont enregistré une hausse de 7,58% pour atteindre 7,90 mds de dinars en mars dernier et par rapport au mois de février de l’année en cours.

Par ailleurs, les autres transferts des recettes douanières ont reculé.

Ainsi, les recettes affectées au budget se sont évaluées à 81,52 mds de dinars (-6,03%), celles destinées à la CGSCL ont atteint près de 7,95 mds de dinars (-1,66%), celles orientées aux CAS ont totalisé 484,58 millions de dinars (-20,57%) et enfin celles destinées aux communes qui ont reculé de -7,11% pour atteindre 79,60 millions de dinars.

Durant toute l’année 2019, les recettes douanières de l’Algérie se sont établies à 1.097,86 mds de dinars, en hausse de 7%.

Ces recettes avaient alimenté le budget de l’Etat à hauteur de 947,05 mds de dinars (+7,36 %), la CGSCL avec 93,2 mds de dinars (+4,52%), la CNR avec 50,47 mds de dinars (+8,84%) , les CAS avec 6,06 mds de dinars (-3,97%) alors que les recettes affectées aux communes ont totalisé 1,074 md de dinars en baisse de plus de 53,17%.

Rédaction d’Algérie360 avec l’APS