Le Port de la wilaya de Béjaïa paralysé !

Suivez-nous sur Viber et Google News

Les employés du port de la wilaya de Béjaia (250km d’Alger) ont entamé, hier, mercredi 3 juin, une grève générale.

Dans un communiqué publié sur leur page Facebook, le syndicat de l’Entreprise Portuaire de Bejaia (EPB), ont dénoncé leur exclusion de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) tenue entre la Direction du Groupe Serport et la Direction de l’EPB.

« Suite à notre entretien avec le secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs des ports, il nous a été rapporté qu’un seul représentant des travailleurs a le droit d’assister à l’AGO , chose qui n’a pas été respectée par l’Entreprise du Port de Bejaia (EPB). Nous dénonçons ces pratiques d’acharnement et d’écartement par la Serport (dont dépend l’EPB, NDLR) contre les travailleurs et leurs représentants légitimes et nous n’allons pas nous taire », lit-on dans le communiqué.

« Serport a programmé l’assemblée générale ordinaire (AGO) pour le mercredi 3 juin sans faire participer le partenaire social et le comité de participation. Nous dénonçons ces pratiques d’acharnement et d’écartement intentionnel qui ne servent pas les intérêts et la stabilité de notre chère entreprise et nous déclinons toute responsabilité suite à cette discrimination et au non-respect des travailleurs et leurs représentants légitimes », a ajouté la même source.

En réaction à cette gréve, le PDG du groupe de services portuaires (SERPORT), Djelloul Achour, a apporté des précisions à cette affaire.

« Nous avons tenu une AG, hier et on a gratifié les travailleurs d’une prime de 150 000 DA et il semblerait qu’ils l’ont jugée insuffisante », a indiqué M. Achour, soulignant que « Les travailleurs ne sont pas requis du tout pour assister à l’Assemblée générale ».

Rédaction d’Algerie360