Plusieurs espèces d’oiseaux menacées d’extinction en Algérie

Suivez-nous sur Viber et Google News

Un nombre important d’espèces d’oiseaux sont sérieusement menacées d’extinction en Algérie à cause notamment du braconnage et du commerce illicite, ainsi que suite au changement intervenu dans leur milieu naturel, tandis d’autres disparaissent ou sont menacées parce que l’Homme perturbe leur habitat, ou en raison de la chasse ou du braconnage.

 

Les services des forêts, qui chapeautent l’opération de dénombrement des oiseaux nicheurs au niveau des zones humides, ont fait état d’un constat très alarmant, en effet, il s’agit de sept oiseaux menacés: le faucon crécerellette, faucon pèlerin, de l’outarde houbara, de la canepetière, de la grande outarde, de l’érismature à tête blanche et de l’ibis chauve, rapporte le journal liberté.

Sur les sept espèces d’oiseaux en voie de disparition à l’échelle nationale, la région de Wilaya de Bejaia en compte deux affirme les membres du réseau de comptage des oiseaux d’eau de la wilaya qui ont entamé la campagne de dénombrement des oiseaux nicheurs depuis le 20 mai dernier, précise la même source.

La campagne à pour objectif la préservation du patrimoine faunistique en interdisant toute forme de braconnage ou de commerce illicite notamment pour les espèces à haute valeur patrimoniale.

S’agissant sur les facteurs associés à l’extinction de ces espèces protégées, le représentant des services des forêts à Béjaïa porte l’entière responsabilité à l’humain dans la dégradation de l’environnement, donnant comme exemple, le lac de Mézaïa, une zone humide classée espace protégé située au cœur de la ville des Hammadites, dont l’écosystème fait face présentement à de sérieuses menaces, évoquant par ailleurs les nuisances sonores et les dégradations du milieu naturel que provoquent les activités du parc de loisirs Ali-Vava, dont l’exploitation par un investisseur privé n’a pas manqué de susciter un tollé général parmi les habitants de la ville.