Immigration Canada : Du nouveau pour les Algériens désireux d’immigrer au Québec

Le gouvernement québécois a annoncé, hier, jeudi 28 mai, de nouvelles mesures concernant les catégories d’immigrants temporaire.

En effet, le Québec a décidé de changer sa politique migratoire en exigent plus d’années d’expérience de travail à tous ses demandeurs.

Pour les étudiants, ils devront justifier d’une expérience professionnelle d’au moins un an. Quant aux travailleurs étrangers temporaires, ils devront justifier d’un cumul de trois ans d’expérience au cours des 48 derniers mois.

« La durée de l’expérience de travail exigée varie selon le type de diplômes. Il faudra par exemple avoir deux années d’expérience, à temps plein, au cours des trois dernières années, pour les personnes ayant un Diplôme d’études professionnelles (DEP) », a fait savoir le ministre de l’Intérieur québécois.

Autre exigence : le niveau du Français. Désormais, les candidats devront avoir un niveau de français intermédiaire avancé. Leurs conjoints devront également justifier d’un niveau de français jugé de base pour que le dossier soit validé.

Pour rappel, près de 15 000 étudiants et travailleurs temporaires ont bénéficié, en 2019, de l’accès au Programme d’expérience québécoise (PEQ).

A noter que PEQ est un programme accéléré de sélection des travailleurs qualifiés qui permet d’obtenir un Certificat de sélection du Québec en vue de la résidence permanente.

Rédaction d’Algerie360