Soufiane Djilali : «Il n’y a pas de répression des libertés en Algérie» (Vidéo)

Suivez-nous sur Viber et Google News

Le président du parti Jil Jadid, Soufiane Djilali, a estimé, hier, jeudi 28 mai, que «le régime Bouteflika est fini et que les anciens généraux ont été limogés.»

Dans un déclaration à la chaîne de télévision « Sky News Arabia », Soufiane Djilali a indiqué qu’ « il y a eu un changement profond dans l’institution militaire après la chute de Bouteflika », précisant que « tous les symboles du système de Bouteflika ont quitté le pouvoir ».

Répondant à une question sur les arrestations des hirakistes, le président du Jil Jadid a déclaré : « Il n’y pas de répression des libertés en Algérie. Un grand nombre de détenus du Hirak ont été libérés des prisons après l’élection du président actuel Abdelmadjid Tebboune ».

« Il faut noter aussi qu’il y a des parties du Hirak avec des idées radical réclamant le départ de tout le système. On peut dire que ce sont des revendications sans aucun fondement », a souligné M. Djilali.

« Le président de la République (M. Tebboune, ndlr) est un civil et c’est lui qui a pris les choses en main en proposant une révision de la constitution », a-t-il ajouté.