La Tunisie compte faciliter l’entrée des touristes Algériens

Suivez-nous sur Viber et Google News

Le secteur du tourisme au pays voisin ( Tunisie ) a été lourdement impacté par la crise engendrée suite a la propagation du  Covid-19 et la fermeture des frontières . Afin d’amortir les conséquences de cette crise, plusieurs mesures ont été décidées avec pour objectif principal, le retour du tourisme début juillet, pour cela le gouvernement tunisien s’appuie sur les touristes algériens.

 

En effet, le ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi, a récemment déclaré lors d’une entrevue avec l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, Azouz Baâlal, que le gouvernement tunisien compte faciliter davantage l’entrée des Algériens en Tunisie, tout en mobilisant tous les moyens nécessaires de prévention et de suivi sanitaire ».

Le ministre Tunisien a ajouté que «la Tunisie va redoubler d’efforts également pour améliorer les conditions au niveau des différents postes frontaliers, dans le dessein de faciliter les procédures d’entrée des Algériens sur notre territoire». Le département du tourisme a souligné que le marché algérien est l’un des marchés stratégiques pour le tourisme tunisien. pour sa part, l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, a fait état,de la volonté de l’Algérie de lancer de nouveaux projets et programmes conjoints dans le domaine du tourisme. Durant la précédente saison touristique, la Tunisie a accueilli, environ 3 millions de touristes algériens, sur un total de 9 millions de touristes de diverses nationalités.

En oute, le même Cadre le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Ali Toumi estime que le secteur du tourisme en Tunisie, toutes activités confondues, a aujourd’hui besoin d’un appui financier de 500 millions de dinars. S’exprimant lors d’une conférence organisée à l’initiative du Centre des études méditerranéennes et internationales (CEMI), relevant de l’École politique de Tunis, sur le thème «Tourisme et artisanat face à la crise» , le ministre a précisé que la relance de l’activité touristique est en grande partie tributaire des résultats du déconfinement ciblé. Selon des indicateurs économiques, les pertes du secteur seraient à hauteur de 6 milliards de dinars, malgré que les recettes enregistrées durant la saison écoulée (2019) ont dépassé les 9 milliards de dinars (égales à celles de 2010). Le nombre de nuitées passées en 2019 s’est élevé à environ 30 millions nuitées contre 35 millions nuitées en 2010.

Rédaction d’Algérie360