Reportage de France 5 sur le Hirak : large vague d’indignation sur les réseaux sociaux

Suivez-nous sur Viber et Google News

Le film documentaire intitulé « Algérie mon amour » consacré au mouvement popuaire Hirak, diffusé dans la soirée du mardi 26 mai sur France 5 a suscité une large vague d’indignation auprès des internautes algériens.

Ce reportage réalisé par Mustapha Kessous, ne reflète pas la dimension et le fond des motivations de la contestation populaire du 22 février. Les critiques des internautes, pourtant justifiées, reprochaient au réalisateur de ne se focaliser que sur des aspects superficiels et des non-événements qui ne représentent ni la jeunesse algérienne ni les aspirations des hirakistes.

D’ailleurs, aucun militant du Hirak, parmi les figures les plus connues et les plus engagées, n’a été convié pour y participer, ne serait-ce qu’en tant que témoins oculaires des manifestations hebdomadaires.

Le Hirak n’a jamais abordé le débat social au cours de son existence. Or la dimension socioculturelle mise en avant « d’une manière grotesque » dans ce reportage controversé, laisse croire à un écart, « maladroit ou volontaire ? », avec la réalité des motivations et des objectifs de la révolution populaire.

La démarche du mouvement populaire Hirak était pourtant très claire ; elle est restée concentrée exclusivement sur l’exigence d’un changement radical de régime.

Algerie360 a décidé de ne pas partager le lien du documentaire car ce dernier ne représente ni le Hirak ni la jeunesse algérienne.

Rédaction d’Algerie360