« Près de 7000 Algériens disposent d’habitations de manière illicite en Espagne », Lyes Saadi

Lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au débat sur le projet de loi de finances complémentaire 2020, plusieurs députés ont critiqué certaines dispositions du projet, notamment la révision à la baisse du montant minimum en devises soumis à la déclaration douanière.

Le député Lyes Saadi du Front de libération nationale (FLN), s’est interrogé sur la raison de la baisse du montant minimum en devises soumis à la déclaration douanière de 5.000 euros à 1.000 euros.

Il a, en effet appelé à sa suppression et à lutter contre les transferts illicites de devise pour l’achat de biens immobiliers à l’étranger.

Dans ce sens, Lyes Saadi indique que « durant 15 ans, des Algériens ont transféré des sommes importantes pour l’acquisition de biens immobiliers à l’étranger ».

« En Espagne, ils sont plus de 7.000 Algériens à disposer d’habitations de manière illicite. Les autorités devraient plutôt s’intéresser à ces personnes pour récupérer l’argent détourné » ajoute-t-il.

Par ailleurs, le député déplore la « précipitation » du gouvernement à adopter au plus vite le présent projet de loi de finances.

Rédaction d’Algerie360