Coronavirus Algérie : Le nombre de cas traités a triplé depuis le début du Ramadhan

Suivez-nous sur Viber et Google News

La pandémie de coronavirus en nette progression en Algérie, le nombre de cas traités a quasiment triplé depuis le début de Ramadhan.

 

Selon les derniers bilans communiqués par le ministère de la Santé le nombre de cas confirmés par la PCR est en nette augmentation, atteignant au 24 mai 193 nouveaux cas en 24 heures. Il en est de même pour le nombre de cas diagnostiqués par radiologie, qui représentent plus de 50% des cas traités, à la même date le nombre a atteint 14 774 patients répartis sur le territoire national, alors qu’ils étaient 14 059 le 23 mai, soit une augmentation de 715 nouveaux cas mis sous traitement en 24 heures,cependant le nombre de cas traités depuis un mois, début du Ramadhan, a quasiment triplé, puisqu’il y avait 5433 patients au 24 avril dernier. Il en est de même pour le nombre de décès, qui a, ces derniers jours, connu une légère hausse.
Par conséquent, les infectiologues tirent la sonnette d’alarme :  » «Ce sont des familles entières qui sont hospitalisées. On assiste actuellement à une contamination familiale très large, où on se retrouve avec quatre à dix membres de la même famille, la mère, le père les enfants, les grands-parents, les tantes et les oncles», et selon eux les seuls raisons de cette courbe d’augmentation c’est le manque de prévention et au non-respect des mesures barrières : la distanciation sociale et le port du masque.

Ces mêmes spécialistes, redoutent une nouvelle vague de contamination familiale après la fête de l’Aïd El Fitr, ils estiment que les mesures de prévention n’ont pas été respectées à la lettre, malgré les nouvelles instructions du gouvernement et les nouveaux ordres du confinement.

Sept wilayas, déjà inscrites au programme des études épidémiologiques, qui devrait être lancé dès la semaine prochaine, il s’agit des wilayas dénombrant le plus grand nombre de nouveaux contamincations : Alger, Blida, Oran, Constantine, Sétif, Médéa, Annaba, «pour enquêter autour de tous les cas positifs et capter plus de cas.Ces enquêtes épidémiologiques vont nous permettre d’isoler les cas confirmés et confiner les cas contacts suspects», révèle un membre du conseil scientifique de suivi et de l’évolution de l’épidémie pour le quotidien  » El Watan ».

En outre, selon le Pr Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, un plan est déjà prêt pour envisager le déconfinement, ce plan prévoit des mesures de déconfonement progressif par région, sera présenté au prochain Conseil des ministres. Il concerne, ainsi, des secteurs prioritaires, notamment le bâtiment, le tourisme et les transports, qui  » nécessitent une reprise des activités progressivement au vu de la situation économique et sociale du pays. Nous n’avons pas d’autre choix », déclare le Ministre pour le même journal.

Rédaction d’Algérie 360