Benbouzid répond aux critiques sur sa visite au domicile de la défunte Dr Boudissa

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a réagi aux critiques sur sa visite au domicile de la défunte médecin Docteur Wafa Boudissa, décédée le 15 mai du coronavirus à l’âge de 28 ans.

Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la radio national, le ministre a répondu aux critiques sur les réseaux sociaux envers lui a propos du non respect des mesures barrières et de distanciation sociale en se rendant au domicile de la défunte médecin.

« Je suis arrivé avec la ministre de la solidarité nationale dans une grande cour entourée d’immeubles et j’ai été très bien reçu avec des personnes âgées. Et on me dit : « venez, nous allons voir la famille ». Donc, on m’a guidé. Je suis venu pour voir l’époux, la mère de l’époux et la mère de l’épouse. Je ne pouvais pas rester à l’extérieur », a raconté M. Benbouzid.

« La presse m’a précédé et il y avait un monde fou. On est monté dans un petit appartement. Je suis rentré, guidé par la foule dans une chambre. Il se trouve que derrière moi, il y avait une armoire et il n’y avait ni lit ni linge de son épouse. Moi j’ai été dans la maison de la défunte. Son époux était à côté et la petite (fille) était à côté. Une émotion vous prend, c’est très chargé, quand vous rentrez dans une maison, vous voyez l’époux, la défunte qui n’est plus là, vous voyez la petite », a poursuivi le ministre.

« J’ai mis mes doigts sur sa joue (la fille de Dr Boudissa) et la ministre (de la solidarité) qui est une dame et qui a beaucoup de sensibilité, l’a prise. Un geste tout à fait naturel et qu’on oublie de ne pas le faire. On a présenté nos condoléances et on est reparti », a-t-il ajouté, soulignant qu’il avait fait un test au covid-19 qui s’est révélé nagatif.

Rappelons que la défunte Wafa Boudissa avait été contaminée par le covid19 le 9 mai. Elle est décédée le 15 mai à l’hôpital de Ain Kebira.

Rédaction d’Algerie360