Coronavirus : Le syndicat des magistrats lance un appel à Tebboune

Le syndicat national des magistrats (SNM) a qualifié, hier, jeudi 15 mai, de « surprenante » la dernière note du département de Zeghmati ordonnant la reprise des audiences civiles et administratives dans les tribunaux.

Dans un communiqué rendu public Hier, le SNM a lancé un appel au chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, lui demandant d’intervenir.

Le syndicat des magistrats a appelé « le président de la république et le premier ministre à intervenir en urgence pour remédier à cette situation anormale et prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé publique, tout en consacrant l’égalité de tous devant la justice », lit-on dans le communiqué.

« Le syndicat national des magistrats ainsi que l’ensemble des magistrats de la république ont été surpris par l’étrange note émise par le ministre de la justice le 13 mai 2020, modifiant une note précédente qui concerne la suspension des travaux judiciaires en raison de la pandémie Covid-19 et ordonne la reprise immédiate des audiences civiles et administratives au niveau des tribunaux, des cours de justice et des tribunaux administratifs afin de juger uniquement les affaires dans lesquelles les avocats se sont constitués, tout en limitant le droit de présence aux seuls avocats sans leurs clients», indique le SNM dans le communiqué.

Pour le SNM, cette décision constitue une « déviation sans précèdent dans l’histoire de la justice et un viol du prince d’égalité de tous devant la justice».

Rédaction d’Algerie360