Importation des véhicules neufs : Ce que disent les experts

Des experts en économie ont réagi à la décision de retour à l’importation des véhicules neufs prise dimanche dernier par le conseil des ministres.

Dans un entretien accordé à El Bilad, l’économiste Abdelrrahmane Aya a estimé que « la reprise de l’importation des véhicules neufs contribuera à alimenter le marché algérien après une pénurie qui a duré plusieurs années.»

« Le retour l’importation des véhicules, pourrait pomper un montant de 200 milliards de dinars sous forme de taxes au Trésor public mais nous devons revoir la politique industrielle dans son ensemble en Algérie », a-t-il expliqué.

« L’importation des véhicules neufs ne réduira pas nécessairement le prix »

Abdelrrahmane Aya a tenu à souligné que l’importation des véhicules ne réduira pas nécessairement le prix. « Le gouvernement ne sera pas obligé de réduire ou de soutenir le prix, car la voiture n’est pas incluse dans la liste des articles de base tels que le lait, le pain, l’huile et le sucre », a-t-il dit.

De son coté, le professeur Abdelkader Beriche, a encouragé le retour à l’importation des voitures car, selon lui, cette mesure relancera le marché de l’automobile en Algérie. »

Pour Abdelkader Beriche, cette décision est venue pour « mettre un terme à un foyer de corruption et remettre le secteur de la vente de voitures neuves et le retour des concessionnaires automobiles en activité après la récession qu’il a connue pendant des années ».

Rédaction d’Algerie360