20 compagnies aériennes, dont Air Algérie, sont assignées en justice en France

20 compagnies aériennes dont Air Algérie sont poursuivis en justice en France par l’association des consommateurs, l’Union fédérale des consommateurs (UFC-Que Choisir), au sujet du remboursement des billets d’avion.

Dans un communiqué rendu public, hier mardi, l’association a indiqué que des mises en demeure ont été adressées à 57 compagnies aériennes « qui entendaient faire obstacle au droit au remboursement des passagers aériens aux vols annulés ». 20 parmi elles ont assigné, précise l’association.

« Si certaines compagnies ont répondu positivement à la mise en demeure de l’UFC-Que Choisir, de nombreux transporteurs aériens ont ignoré l’avertissement de l’UFC-Que choisir et de la Commission européenne », ajoute UFC-Que choisir.

L’association a donc décidé de lancer « une action devant le Tribunal Judiciaire de Paris contre les principales compagnies aériennes qui ne respectent ce choix ». Les consommateurs ont en effet le choix entre « remboursement et bon d’achat, conformément à la réglementation », précise le communiqué.

Les compagnies aériennes concernées par cette affaire sont : Air Transat, Air France, Ryanair, Transavia France, Vueling Airlines, Lufthansa, Volotea, Air Algérie, Air Corsica, Royal Air Maroc, Air Caraïbes, Turkish Airlines, TAP Air Portugal, Tunisair, Norwegian, Emirates, Corsair et KLM.

De son côté, la compagnie aérienne nationale Air Algérie affirme n’avoir « rien reçu à ce sujet », rapporte ce mercredi le quotidien El Watan citant une source à la direction générale. Ajoutant que « l’entreprise avait remboursé pas mal de clients durant les premiers jours qui ont suivi la suspension de tous les vols internationaux en date du 18 mars dernier ».

Par ailleurs, la compagnie nationale avait indiqué que « le recours au remboursement est possible jusqu’au 31 décembre 2020 ». Cependant, « avec la fermeture de toutes les agences, Air Algérie a automatiquement prolongé les billets jusqu’au 31 mars 2021 », rappelle encore la même source.

Rédaction d’Algerie360