2.200 projets de 270.000 lits pour la promotion du secteur touristique : Des actions « diplomatiques » pour booster un tourisme poussif

samedi 20 octobre 2018 à 18:31
Source de l'article : Lecourrier-dalgerie.com

Environ 2.200 projets touristiques, d’un coût total de 1.114 milliards de dinars, devant se traduire à terme par la création de quelque 270.000 lits, sont en cours de réalisation.

Certains parmi eux accusant un taux d’avancement de 60%, annonce le directeur général du ministère du Tourisme.
Voilà de beaux projets pour booster la destination Algérie. Mais est-ce suffisant ? On sait que l’Algérie, avec tous les dysfonctionnements actuels, possède de quoi rivaliser au moins avec les pays de la berge sud de la Méditerranée, à savoir l’Egypte, la Tunisie et le Maroc, qui se partagent le pactole touristique, avec, respectivement, 9, 4 et 2,5 millions de touristes chaque année. Il y a un problème de mauvaise publicité qui, en donnant sur l’Algérie de mauvaises notes et en délivrant d’année en année des travels warning mortels, fait se détourner les agences de voyages internationales de la destination Algérie.
S’exprimant durant l’émission, l’invité de la rédaction, Mohamed Sofiane Zoubir indiquait, jeudi dernier, de la mise en œuvre d’une stratégie tendant à promouvoir aux plans international et régional, «la destination Algérie». mais on se détourne des raisons majeures pour des détails. Il y a quelques décennies, les touristes étaient tous heureux de venir en Algérie, quitte à coucher à même le sol, sur le sable et passer la nuit à la belle étoile près de Taghit, Illizi et l’Ahaggar. Le peu de structures suffisait et les gens venaient surtout pour la nature et non pas pour les lits douillets ou les couscous-merguez. À la question de savoir pourquoi près de 2 millions d’Algériens choisissent d’aller passer leurs vacances « dans un pays mitoyen», en raison, peut-être, d’une offre touristique nationale onéreuse et peu diversifiée, Zoubir fait état du lancement d’un plan de qualité-tourisme visant à promouvoir des prestations de service de normes internationales.
De la tarification des prestations offertes dans les zones touristiques nationales, le représentant du ministère déclare que celle-ci est laissée au libre choix des hôteliers.
Pour développer le secteur, Sofiane Zoubir fait état de la création en cours de nouvelles zones d’expansion touristiques, précisant que sur une période de plus de 18 années, celles-ci sont passées à plus de 225, dotées de plans d’aménagement couvrant 20.000 hectares et destinés quasi exclusivement à l’investissement privé.
I.M. Amine

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
23 queries in 0,240 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5