1e festival international de la musique symphonique

lundi 14 décembre 2009 à 1:17
Source de l'article :

el_gallal_123243123.jpg«La culture artistique connaît un essor considérable», selon M. Hasnaoui
La compréhension des mécanismes et des enjeux qui fondent la culture artistique dans le pays constitue l’axe de réflexion d’une conférence donnée dernièrement à Alger par le docteur en musicologie et directeur de l’institut régional de formation de Bouira, M. Moncef Hasnaoui, en présence de spécialistes nationaux et étrangers. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du 1e Festival culturel international qui se tient à Alger depuis le 9 décembre et ce jusqu’au 14 décembre 2009.

L’objectif, est de faire le point sur l’actualité de la culture artistique «Celle-ci connaît, depuis ces dernières années un essor considérable. Ce progrès est marqué par une dynamique de la vie culturelle dans le pays. Le processus de la culture artistique est inexorable. Il est encore plus amplifié avec le développement des technologies de la communication», selon M. Hasnaoui.

En fait, la notion de la culture artistique couvre une réalité bien complexe, ne serait-ce qu’au regard des acceptions multiples auxquelles elle donne lieu, relèvera notre conférencier, qui dans un souci pédagogique et didactique s’est focalisé sur les substrats qui la fonde, qu’il s’agisse de langue, de traditions, de croyance, etc.

En fait, l’orateur, partant de la cohabitation d’une multitude de cultures dira que l’art musical algérien a été transmis oralement et a, sa propre codification, et ce malgré les influences extérieures qu’il a subies. Mieux encore, notre art a réussi à garder son authenticité et contribue à être un vecteur d’enrichissement du lien social à l’échelle de l’individu ou des nations. Et vice versa, c’est-à-dire, «Notre culture a également influencé les autres arts d’autres civilisations», souligne-t-il avant de poursuivre «J’ai senti le besoin de faire ce travail parce qu’actuellement la situation culturelle est favorable. Aujourd’hui, nous avons des moyens de nous exprimer librement».

L’orateur, essaiera tout particulièrement d’amorcer une réflexion sur les relations entre l’histoire et l’actualité en décryptant «Les liens étroits qui se tissaient entre plusieurs volets ont permis une vie active et même brillante des activités culturelles artistiques».

Pour M. Hasnaoui, cette dynamique culturelle est étroitement liée à l’intérêt grandissant que porte l’Etat à la musique. Preuve à l’appui, l’édification permanente des écoles, des instituts, le nombre de formation, la programmation des artistes à travers plusieurs wilayas du pays, l’envoi régulier de bibliobus sillonnant tout le territoire national et beaucoup d’autres actions réalisées à nos jours.

Il renchérit, soucieux, qu’il est important de sauvegarder notre patrimoine. Il suggère l’enregistrement et la retranscription du patrimoine pour assurer sa pérennité aux générations futures. La deuxième partie de la conférence a été réservée à l’intervention d’un grand auteur compositeur et musicologue ukrainien qui fera découvrir à l’assistance les différentes étapes de l’évolution de la musique symphonique en Ukraine.
Moncef Hasnaoui a déjà publié des ouvrages en Europe «les principes fondamentaux de la musique algérienne», «la nouba algérienne» et «la musique populaire en Algérie». Il compte sortir un autre ouvrage sur la thématique de la culture artistique en Algérie.

Samira Sidhoum.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 1,496 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5