111ème Vendredi : Des manifestations sur plusieurs wilayas

111ème Vendredi : Des manifestations sur plusieurs wilayas

Plusieurs manifestations populaires ont eu lieu durant le 111ème vendredi du Hirak, à travers plusieurs wilayas en Algérie.

En effet, les rues de la capitale algérienne ont été le témoin d’une grande mobilisation populaire, à l’occasion de la 111ème semaine du Hirak. A travers ces marches pacifiques, la population algéroise fait part de la situation critique sur la totalité du territoire national ainsi que de son ras-le-bol.

A travers des chants, les hirakistes martèlent le pouvoir politique algérien, et font ainsi part de leurs revendications, qui demeurent similaires depuis le début des manifestations populaires, soit depuis le 22 février 2021. Le principal slogan, « Etat civil non militaire », se fait entendre à travers les rues de la capitale. En effet, une des principales revendications des manifestants algériens est l’instauration d’un Etat civil, régie par une démocratie digne de ce nom. Outre ce dernier, le slogan «  Les généraux, à la poubelle » se fait également entendre à travers les rues d’Alger.

 

Le Hirak présent en force à Bejaia

La ville de Bejaia a été témoin d’une déferlante humaine, ce vendredi 02 avril 2021, qui correspond au 111ème vendredi depuis le début des manifestations populaires et pacifiques du Hirak, ce qui correspond au 22 février 2019. Les manifestants, fidèles à leurs habitudes, sont sortis en grand nombre dans le but de faire valoir leurs revendications, qui consistent à l’instauration d’un état civil, libre et démocratique, assurant l’égalité et la justice.

Les manifestants béjaouis, brandissant plusieurs drapeaux algériens et berbères, font ainsi part de la situation critique en Algérie, et, à travers cette série de marches, espèrent véhiculer un changement radical au sein du pays, et le départ des personnalités actuelles du système politique algérien.

Affichant une détermination similaire à celle des premières semaines de manifestations, les hirakistes de la ville de Bejaia scandent haut et fort «  Tahya el Djazair », soit vive l’Algérie, ainsi que le slogan «  Algérie libre et démocratique », ou encore « Etat civil non militaire ».

 

Une grande mobilisation populaire à Tizi Ouzou

En effet, la wilaya de Tizi Ouzou a été le témoin d’une mobilisation populaire massive, ce vendredi 02 mars 2021, dans laquelle les manifestants expriment leur mécontentement vis-à-vis de la situation actuelle que traverse l’Algérie, et ce, toujours dans une approche pacifique. Les manifestants sont ainsi sortis dans le but de faire valoir leurs principales revendications, à savoir le départ de la classe politique actuelle, estimant que le peuple a également son rôle à jouer dans la souveraineté nationale du pays.

A travers des chants, les hirakistes de Tizi Ouzou expriment, de ce fait, les nombreuses problématiques qui touchent l’Algérie. Les slogans ” Etat Civil non militaire “, ” Vive l’Algérie”  figure parmi les messages qui se font le plus entendre par les manifestants, de toutes tranches d’âge, sortis en masse dans les rues de la wilaya. Les manifestants locaux en ont également profité pour adresser un message concernant la légitimité de l’actuel président de la république, Abdelmadjid Tebboune.

Les manifestants, brandissant plusieurs drapeaux berbères et algériens, font par ailleurs, part de leur refus catégorique au vote, en réponse aux élections législatives anticipées prévues pour le 12 juin prochain. Parmi les pancartes et affiches brandis lors de la marche figure une large banderole, brandie par les manifestants, écrite en langue arabe et française, et indiquant ” Ni islamique ni laïque il y a un peuple opprimé par la mafia qui dévore le pays “. Un message fort, rappelant le besoin crucial de rester uni dans le cadre de ce mouvement populaire.

 

La continuité du mouvement populaire à Bouira

Sortis en grand nombre, les manifestants locaux font part de leur désir de liberté et de changement à travers des slogans qui sont scandés haut et fort par la totalité de la population. Parmi ces slogans figurent ” Le pouvoir au peuple “, ” Un état civil non militaire “, ” Vive l’Algérie ” et plusieurs autres, dont l’objectif est de réclamer le départ du système gouvernemental actuel, et de procéder à un changement radical en Algérie.

Accompagnés de drapeaux algériens et berbères, les manifestants de Bouira, sortis en grand nombre, affichent une fois de plus leur détermination et leur engagement vis-à-vis de leur pays.  Outre les drapeaux, les hirakistes ont également brandi une multitude de banderoles, pancartes et affiches aux différents messages. Parmi celles-ci figure une affiche citant le Congrès de la Soummam. L’affique en question évoque ” Un Etat algérien sous la forme d’une république démocratique et sociale et non la restauration d’une monarchie ou d’une théocratie révolue “.