03 morts en 16 jours : Étudiants en danger

mardi 12 février 2019 à 11:48
Source de l'article : Reporters.dz

En 16 jours, les morts brutales de trois étudiants sont venues remettre sur le tapis le fonctionnement au niveau des résidences universitaires en Algérie. Les circonstances de leurs disparitions sont édifiantes.

24 janvier 2019  (Cité universitaire de Sidi-Achour, Annaba) : ÉLECTROCUTION

Un étudiant d’origine palestinienne, âgé de 20 ans, a trouvé la mort par électrocution, à la résidence universitaire de Sidi-Achour  (Annaba). Le défunt tentait d’escalader un mur pour éviter une marre d’eau de pluie qui obstruait l’entrée principale de la résidence. Malheureusement pour lui, un câble d’énergie électrique était enfui au sommet de la muraille et en y touchant il a reçu une puissante déchargé électrique. Il est mort sur le coup.

06 janvier 2019 (Sidi Amar, Annaba) : AGRESSION

Un étudiant zimbabwéen, 26 ans, décède suite à graves blessures causées lors d’une agression à l’aide d’objets contondants.  Il s’est retrouvé dehors, la nuit, dans l’espoir de trouver un lieu pour dîner, ou tout au moins acheter de quoi manger. D’habitude il dîne au niveau de la cité universitaire de Sidi Amar (Annaba), mais ce jour là, le restaurant était fermé suite à une grève déclenchée par des étudiants.

10 février 2019 (Cité universitaire de BenaknounAlger) : ASSASSINAT

Dimanche soir, Assil.B, 21 ans, étudiant en 3e année médecine, est retrouvé mort dans sa chambre universitaire. Selon les différents témoignages, le présumé assassin serait un autre étudiant, qui aurait tenté également de voler la voiture de la victime.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 1,106 seconds. https://www.algerie360.com/wp-content/themes/v3-5