Des mesures pour transformer la mechta Semara (Mila) en village de tourisme thermal

dimanche 2 octobre 2016 à 19:44
Source de l'article : Radioalgerie.dz

Une série de mesures destinées à transformer la mechta Semara, dans la commune de Teleghma (Mila), en « un village de tourisme thermal » a été décidée au cours de la réunion présidée par le wali en présence des exploitants des 10 stations thermales et six autres en cours de réalisation, ont indiqué dimanche les services de wilaya.

Il a été ainsi décidé de mobiliser 300 millions DA dans un montage financier associant les exploitants de ces stations qui reçoivent annuellement 250.000 curistes pour doter la région d’éclairage public, poser des canalisations d’assainissement et le revêtement de la route desservant ces stations, a indiqué le directeur de l’urbanisme et du génie urbain.

Dans son intervention, le wali Abderahmane Madani Fouatih a appelé à « la délimitation de la surface nécessaire pour régulariser la situation de ces bains et à se contenter du minimum afin de préserver les terres agricoles de futures expansions de ces bains. »

« Toute nouvelle construction doit être strictement soumise à la règlementation en vigueur loin de toute forme d’anarchie », a notamment affirmé le même responsable.

Le chef de l’exécutif local a préconisé l’adoption pour chaque bain d’un plan d’aménagement et de la conception d’un plan d’aménagement global pour la site qui, a-t-il insisté, doit avoir un aspect esthétique cohérent.

La localité qui est exposée au problème de la remontée des eaux sur la route et au manque de structures de services pour les visiteurs a fait l’objet de plusieurs visites du wali.

La surface exploitée par ces stations thermales dont l’apparition remonte aux années 1990 est de 21 hectares, a indiqué Malika Guellil chargée d’administrer les affaires de la commune de Teleghma.

Cette mechta se trouve à l’intérieur du périmètre d’irrigation agricole de Teleghma qui s’étend sur 4.447 hectares partagés par les trois communes de Teleghma, Oued El Athmania et Oued Seggane, a indiqué le directeur de l’irrigation agricole qui a précisé que l’exploitation de ce périmètre est prévue « en mars 2017 » dans le cadre de la grande opération de transfert des eaux du barrage de Béni Haroun.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
12 queries in 0,442 seconds.