Volley-Ball : Finale de la Coupe d'Algérie : Le NRBB s'impose

samedi 13 juin 2009 à 6:17
Source de l'article :

14_229260824.jpgNRBB Arréridj-MB Béjaïa constituait un remake de la finale 2007-2008. Il s’agissait aussi d’une rencontre entre une équipe qui a connu deux sacres, le MB Béjaïa, et une autre, le NRBBA qui, en dépit de la qualité intrinsèque de certaines de ses joueurs, restait à la recherche d’une autre consécration.

Et puis, à voir les deux formations alignées sur le terrain d’entrée de jeu, avec une belle brochette d’internationaux, nous ne pouvions que nous attendre à des débats relevés.

Effectivement, nos prévisions s’avérèrent fondées. Dès le premier set, les hommes de l’ex-joueur du PO Chlef, Salim Bouhella, ont entamé la rencontre sur les chapeaux de roue, prenant à la gorge leurs adversaires qui, surpris par tant d’agressivité dans le jeu et de combativité, se laissèrent faire docilement.

D’ailleurs, dès l’entame du match, l’écart n’a cessé de se creuser en faveur des «Jaune et Noir» (4-2), 5-8, 12-8, 16-11, 23-15 et, enfin, 25-19), sans que le staff technique bougiote trouve une solution pour pouvoir améliorer la situation, notamment au niveau du bloc qui a montré des signes de fébrilité flagrants, devant les attaques incessantes et percutantes du Congolais N’Kouka Dallet, Belaïd et surtout de Rafik Djoudi.

Sentant le danger, les Aigles de Yemma Gouraya entament un nouveau démarrage en trombe en se montrant très concentrés, appliqués, avec de belles combinaisons qui leur permirent d’abord de dominer le second set. Saïdi, Benmanseur, et surtout le Congolais Konenhoussazo, dont la plupart des smashes ont fait mouche, ont rétabli le MBB dans ses droits.

Ainsi, après un début de set équilibré (2-2), les Béjaouis passeront à la vitesse supérieure en prenant le large (13-8, puis 20-14), avant que les Bordjiens ne reviennent fort dans le match et réduisent l’écart à deux unités (22-20).

Un temps mort demandé par le staff béjaoui, permet à son équipe de rétablir la situation et de s’imposer sur un set (25-22). A un set partout, dans ce nouveau décor, il n’y avait plus de place pour les calculs.

Cela n’empêchait pas l’opposition des styles de se poursuivre avec, d’une part, un NEBB qui optait pour un jeu placé, technique, face à une MBBB plus portée sur un jeu direct en profondeur, nécessitant une fraîcheur physique de tous les instants.

Durant le 3e set, le NRBBA mieux préparé et plus motivé que son adversaire, qui accumulait les erreurs notamment au bloc et au service, dont la plupart ont échoué sur le filet ou en dehors du terrain, assiéra sa suprématie.

Et c’est fort logiquement que le NRBBA remporte ce 3e set par un écart conséquent de dix points (25-15), et mène ainsi par 2 sets à 1. Au quatrième set, le MBB, voyant s’envoiler le trophée, joua toutes ses cartes dans l’espoir d’arracher les tie-breaks.

Mais les Bordjiens surent résister intelligemment aux assauts répétés de l’adversaire, maintenant toujours un écart conséquent, avant de mener à leur tour (14-11, 17-13). La réaction des enfants de la Soummam leur permit de renversant la vapeur et de mener par 22-20).

On se dirigeait vers un 5e set, comme en 2008, qui départagerait les deux antagonistes, lorsque le valeureux N’Koula Dallet, Rafik Djoudi et ses compères porteront le coup de grâce en achevant leurs antagonistes, remportant haut la main, le set du sacre (25-23), s’adjugeant ainsi leur deuxième trophée après celui de 2003-2004.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
24 queries in 5,030 seconds.