Violence dans les stades : Les graves révélations de la DGSN.

samedi 26 novembre 2016 à 11:31
Source de l'article : Liberte-algerie.com

Dans une conférence de presse organisée, mercredi soir, la direction de la Sûreté nationale a révélé qu’un agent du complexe du 5-Juillet et un stadier du MCA ont été identifiés et arrêtés par la police pour la complicité dans l’affaire de l’introduction dans l’enceinte sportive du “signal” qui a causé la blessure grave d’un supporter du MCA, et d’un nombre important de fumigènes qui ont causé des dégradations dans le stade, lors du dernier derby entre le CRB et le MCA.

Ces deux personnes, en plus du lanceur du signal ainsi qu’un autre complice, ont été mises à la disposition de la justice, précise la DGSN. La police a interpellé le revendeur qui avait en sa possession 1400 fumigènes. La direction de la Sûreté nationale a indiqué en outre que parmi les stadiers qui ont été embauchés par les clubs, la police a énuméré 97 qui ont des casiers judiciaires.

“Comment voulez-vous faire du bon travail de contrôle et de sécurité quand vous voyez que nos clubs embauchent des personnes qui ont des antécédents judiciaires”, s’interroge l’un des trois officiers de police qui ont animé le point de presse. Et d’ajouter : “Nous avons même découvert des complicités au sein même des clubs au sujet de  l’introduction de produits dangereux. À titre d’exemple, en 2012, nous avons pris, la main dans le sac, un joueur d’un club professionnel qui détenait dans sa chambre d’hôtel (hôtel du 5-Juillet) tout un arsenal de guerre, à savoir 164 pértards de grands calibres, 99 fumigènes et 17 signals”, sans pour autant dire si ce joueur a été présenté devant la justice ou non. Selon nos informations, ce joueur n’a pas été inquiété par la justice, il s’agit du gardien du MCA, Fawzi Chaouchi, qui continue à jouer au football.

L’affaire avait fait du reste les choux gras de la presse sans qu’une suite ne soit donnée. Pour rappel, la commission de discipline de la LFP a sanctionné le MCA de deux matches à huis clos et le CRB d’un seul match à huis clos. Une délégation de cadres dirigeants de Sonatrach a rendu visite au jeune homme, Bahloul Abderaouf, grièvement blessé à l’issue du match qui a opposé samedi dernier le MCA au CRB au stade du 5-Juillet. Affligés par son état (risque surtout de perdre la vue), les responsables de la compagnie pétrolière, propriétaire du MCA, ont annoncé que les frais de la prise en charge médicale du supporter seront totalement assumés par la trésorerie de la firme. Si nécessaire, il sera transféré pour soins à l’étranger.

Il faut croire qu’il devient de plus en plus laborieux d’aller dans un stade suivre un match de foot sans prendre le risque de perdre la vie (le cas de l’attaquant camerounais de la JSK, Albert Ébossé, dont l’affaire n’a toujours pas été traitée par la justice, est encore traumatisant, plus de deux ans après) ou de subir des atteintes physiques graves pour violence ou usage impromptu de fumigènes.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
21 queries in 0,451 seconds.