Roland Garros : Federer en finale

samedi 6 juin 2009 à 11:45
Source de l'article :

TENNIS - ROLAND-GARROS 2009 - PARIS (FRA) - 03/06/2009 - PHOTO : LOIC BARATOUX / DPPI SINGLE MEN - ROGER FEDERER (SUI)Un horizon dégagé, Nadal n’étant plus là, une montée en puissance observée contre Gaël Monfils, un adversaire en demie qu’il apprécie tout particulièrement – aucune défaite face à Juan Martin Del Potro en 5 confrontations -, tous les voyants étaient au vert pour Roger Federer ce vendredi. Encore fallait-il le confirmer sur le terrain pour s’ouvrir les portes de la finale…

Del Potro prend enfin un set !

Et si l’entame était plutôt convaincante et sérieuse avec notamment deux balles de break, sauvées par Del Potro grâce à deux énormes services, la suite se révélait étonnante avec un Federer timoré et un Del Potro intraitable.

Pas du tout rattrapé par l’enjeu (sa première demi-finale en Grand Chelem), l’Argentin passait la vitesse supérieure avec des gifles de revers foudroyantes. Mieux, il montait au filet pour pousser le numéro 2 mondial à la faute et faire le break sur sa troisième opportunité (3-2).

Bousculé, chloroformé et KO debout, Federer s’arrachait pour sauver trois balles de double break (4-3). Un coup d’épée dans l’eau. Archi-dominé, le Suisse subissait la puissance de feu de son adversaire et se faisait punir sur chaque balle courte. Le Gaucho se permettait même de remporter le premier set de sa carrière face à Federer (!) sur le service de l’Helvète (6/3). De quoi rendre le public du Central dubitatif.

L’Argentin fait ce qu’il veut

D’autant que Del Potro, impressionnant de puissance et de précision, poursuivait sur sa lancée en manœuvrant à sa guise Federer sur le reculoir et dans l’incapacité de relancer les obus argentins.

Dominateur au service (71% de premières balles dans le deuxième set et 7 aces) comme dans l’échange, le Gaucho ne parvenait pas à faire vaciller définitivement le Bâlois. A l’orgueil et à l’expérience, Federer s’accrochait, tentait d’abréger l’échange et s’adjugeait la deuxième manche à l’issue d’un tie-break où Del Potro, rattrapé par la crispation, passait totalement à côté en multipliant les fautes directes (6/7 2-7).

La machine suisse était-elle lancée ? Pas vraiment. Pas assez offensif, pris de vitesse, il se faisait breaker d’entrée de troisième set (1-0) et semblait sans solutions face au «robot» Del Potro. L’Argentin imposait son rythme, dans une filière très courte, pilonnait le revers de son adversaire (15 coups gagnants) et prenait la poudre d’escampette (5-2). Avant de reprendre la main dans ce match en toute décontraction (6/2).

Federer se secoue enfin

Totalement dépassé par un adversaire en grande réussite et en grande confiance, Federer devait impérativement se secouer les puces. Ce qu’il faisait en se procurant sa première balle de break depuis celles du début de match. Sans pour autant parvenir à concrétiser par manque d’audace (1-1).

Mais la deuxième était la bonne, bien aidé par Del Potro, étonnamment maladroit sur un retour timide (1-3). Poussé par le public, Federer, plus créatif, tenait mieux en fond de court, variait mieux son jeu, gagnait les longs rallyes.

Il s’offrait même un double break (1-5) face à un Del Potro visiblement émoussé et en panne de premières balles (50%) avant de conclure sur un jeu blanc (1-6). Les mouches avaient clairement changé d’âne.

Le numéro 2 mondial réalisait une démonstration d’amorties splendides pour écœurer son adversaire (0-2) tout en réalisant des coups magiques à l’image de cette demi-volée de fond de court en pleine glissade pour garder une avance confortable (1-3).

Dos au mur, l’Argentin trouvait alors son second souffle, mettait le paquet avec des coups de fusil magistraux et allait chercher le débreak de l’espoir (3-3). Malheureusement, abandonné par son service, Del Potro craquait dans la foulée avec une terrible double faute (3-4).

L’erreur de trop. Car Federer ne laissait, bien évidemment, pas passer l’occasion de valider son ticket pour sa quatrième finale consécutive à Roland Garros, sur sa deuxième balle de match (4/6).

Résultats des demi-finales :

Soderling (Sue, 23) – Gonzalez (Chi, 12) 6/3 7/5 5/7 4/6 6/4
Federer (Sui, 2) – Del Potro (Arg, 5) 3/6 7/6 2/6 6/1 6/4

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
54 queries in 7,843 seconds.