Les champions d’Europe ont pris la troisième place d’Afrique du Sud 2009 en battant le pays hôte en prolongation ce dimanche 28 juin au Royal Bafokeng Stadium de Rustenburg.

Comme pour prouver leur intérêt pour cette rencontre, les deux formations avaient belle allure au coup d’envoi. La présence du duo d’attaque espagnol Fernando Torres – David Villa nous donnait notamment l’occasion d’assister à la lutte pour le Soulier d’Or adidas.

Le buteur du Valence CF était d’ailleurs le premier à se mettre en évidence sur une jolie frappe enroulée, détournée des poings par Itumeleng Khune (5’). Il fallait ensuite attendre la demi-heure de jeu pour voir les Bafana Bafana inquiéter Iker Casillas. Siphiwe Tshabalala envoyait des 25 mètres une superbe tentative, repoussée par le portier ibère, mais mal reprise en demi-volée par Matthew Booth (36’).

Sans doute bousculée par Vicente Del Bosque, l’Espagne revenait de la pause avec l’envie d’en finir rapidement. Sergio Busquets marquait même à la 48ème minute, un but refusé pour hors-jeu. Puis Albert Riera (62’) et Santi Cazorla (64’) tombaient à nouveau sur Khune, l’une des révélations de ce tournoi.

Une histoire de coups francs
Joel Santana décidait alors de se priver de son meneur de jeu, Steven Pienaar, pour faire entrer un attaquant supplémentaire, Katlego Mphela (64’). Un choix tactique qui aurait pu tout changer…

Sur un énième centre de Tshabalala, l’ancien attaquant de Strasbourg manquait son contrôle du droit mais envoyait une fusée du gauche sous la barre de Casillas (0:1, 73’).

Les vuvuzuelas s’en donnaient alors à cœur joie, l’exploit était tout proche. Puis vint cette cruelle 88ème minute. Comme face au Brésil et Daniel Alves en demi-finale, l’Afrique du Sud allait alors céder face à Daniel Guiza (1:1, 88’). Pire, le remplaçant de Torres doublait la mise dans la minute suivante sur un centre-tir envoyé en pleine lucarne (2:1, 89’).

Anéantis, les supporters sud-africains décidaient de quitter le stade. C’était donc depuis le parking que certains d’entre eux allaient entendre le coup de tonnerre de cette fin d’après-midi. De près de 30 mètres, Mphela expédiait un coup franc direct titanesque dans le but espagnol (2:2, 90’+3). Voilà qui nous assurait encore trente minutes de spectacle.

Comme dans le temps réglementaire, il fallait attendre la deuxième mi-temps pour s’enflammer. Au changement de côtés, Xabi Alonso centrait sur coup franc pour… personne. Khune était surpris et battu pour la troisième fois du match (3:2, 107’). Une fois de trop pour des hôtes fatigués…