Le nouvel entraîneur connu sous peu: Raouraoua, s’active pour trouver l’oiseau rare.

vendredi 21 octobre 2016 à 19:58
Source de l'article : Horizons-dz.com

Le poste de sélectionneur de l’équipe nationale est vacant depuis deux semaines. Le technicien Nabil Neghiz est tout indiqué pour diriger les Verts lors de la prochaine sortie en déplacement de la Coupe du monde 2018 face au Nigeria le 12 novembre à Uyo.

Le départ du Serbe Milovan Rajevac a mis le président de la Fédération algérienne de football (FAF) dans une situation, pour le moins que l’on puisse dire, inconfortable. Les joueurs y sont, eux aussi, pour quelque chose. Certains d’entre eux ont fait des pieds et des mains pour « effacer » le quart de finaliste du Mondial 2010, car ne correspondant pas à leur ligne.

Raouraoua, face à cette situation, prend le dossier en charge assurant que l’EN sera dotée rapidement d’un entraîneur en chef. Il s’est engagé, en effet, à résoudre le problème dans les meilleurs délais possibles. Il a pris attache avec plusieurs techniciens sans pour autant parvenir à conclure le moindre accord. Une mission loin d’être facile en raison des exigences financières exorbitantes des grosses pointures.

Une partie de l’opinion publique s’est immiscée dans le choix réclamant le retour du Bosnien Vahid Halilhodzic. Celui-ci est derrière la qualification historique des Verts au deuxième tour du Mondial brésilien. Raouraoua a rapidement rejeté la proposition des promoteurs de la piste Vahid estimant que financièrement la FAF ne peut plus se permettre un entraîneur dont le salaire mensuel avoisinerait les 400.000 euros. Ainsi, de nombreux techniciens ont déjà exprimé leur prédisposition de prendre les destinées des Feghouli et consorts.

Pendant ce temps, les Algériens ne voient rien venir alors que la finale de la phase de la CAN 2017 avance à pas de géant. Tombée dans un groupe laborieux aux côtés de la Tunisie, du Sénégal et du Zimbabwe, l’Algérie attend impatiemment son coach en vue de préparer cette échéance. Le président de la Fédération court dans tous les sens, ratisse large, mais il tarde à concrétiser. Insistant sur la piste étrangère, le locataire de la maison de Dély Ibrahim ne craint-il pas une nouvelle erreur de casting ? Les exemples ne manquent pas.

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
18 queries in 1,369 seconds.