L’ES Sétif arrache sa qualification pour la phase des poules à Bamako

mardi 2 juin 2009 à 14:14
Source de l'article :

984.jpg

Ces craintes étaient, d’autant plus plausibles, que les Aigles noir avaient disputé 48 heures auparavant un match relativement exigeant sur le plan psychologique face aux Harrachis en championnat avec l’obligation de résultat quel’on sait, et que de surcroît ils devaient se déplacer à Bamako pour y rencontrer les Hérémakono dans leur antre au Mali. Mais voilà, l’ESS de cette fin de saison semble poussée par des vents favorables qui devraient la mener vers les sacres. Car l’équipe d’Ali Mechiche qui sera maintenu à son poste comme l’a souligné le chairman sétifien, réitérant son intention de le reconduire, semblant avoir «vacciné» une formidable envie de surpassement chez ses joueurs, a même fait mieux que ce qu’on attendait d’elle. En effet, elle a non seulement réussi à marquer le but de l’espoir par la nouvelle étoile montante, Mourad Delhoum, le jeune milieu de terrain qui vient avec le but qu’il a inscrit hier de compter son quatrième but consécutifs après le doublé face au MCS et une réalisation au match aller face aux Maliens, mais elle aurait ramené une qualification encore plus nette et méritée. Avec ce résultat de trois but à un comme à l’aller, et bien que l’équipe ait été décimée par des absences de taille et des blessures, la formation des Hauts Plateaux, a assuré sa qualification pour la phase de poule. Malgré un accueil des plus hostiles réservé à nos représentants, qui ne les avaient pourtant en aucune façon maltraités à l’aller, un match joué sous un soleil de plomb, les Aigles des Hauts Plateaux, ont arraché sa qualification aux tirs au but, sur le terrain d’une tenace et coriace équipe malienne. Lors de cette rencontre, les Rouges ont été les premiers à ouvrir la score par Abouta, idéalement servi en profondeur. Les Algériens vont répondre après un quart d’heure par Delhoum suite à un corner d’Adiko pour remettre les pendules à l’heure. Cissé redonnera l’avantage aux siens, cinq minutes après l’entame de la seconde période. Abouta, encore lui, s’illustre en corsant la note qui en restera là jusqu’au coup de sifflet final. Ferradj, qui reprend son poste, a offert le sésame de la phase de poules, en se montrant décisif par ses arrêts spectaculaires à la grande joie des Sétifiens. Les camarades de Ramzy Adiko ont démontré par le passé leurs capacités à rapporter des résultats positifs de leurs déplacements notamment en Afrique, où, dans cette même épreuve, ils ont réussi à battre plus grands et plus puissants qu’eux. Autrement dit, les chances algériennes demeurent bien réelles et il ne serait pas surprenant de voir l’ESS aller en finale dans cette compétition après l’élimination du Grand Ahly du Caire. En revanche, l’autre équipe égyptienne de Haras El Houdoud, et sans disposer de la même réputation continentale que ses compatriotes d’El Ahly du Caire, du Zamalek ou d’Ismaily, possède un ensemble compétitif et technique de bon niveau. Elle s’est qualifiée en phase de poule.. L’ESS est aussi engagée en Ligue arabe des champions, un titre dont elle est la double détentrice, et qui lui tient à cœur. Elle le disputera avec la ferme intention de plier la question de la qualification. Un objectif qui nous semble largement à la portée des Algériens. Bravo les gars !

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
50 queries in 4,894 seconds.