Hommage : Il Nous a quittés, il y a deux mois: Mustapha « Paolo », l’icône de Ben Aknoun

jeudi 20 octobre 2016 à 19:27
Source de l'article : Lexpressiondz.com

L’une des icônes de Ben Aknoun s’est éteinte à l’âge de 70 ans il y a tout juste deux mois et à qui nous avons le plaisir de rendre un modeste hommage pour que l’Histoire retienne son empreinte.

Mustapha «Paolo» est un footballeur qui a marqué son époque par son talent et son jeu si caractériel pendant les années 1960 et 1970. Né le 3 octobre 1946 à El Biar (décédé le 19 août dernier), l’enfant de Ben Aknoun a vécu durant les années où le foot algérien était au sommet de son art, y compris dans les bas paliers.

A l’époque où l’amitié et l’amour du maillot étaient les principes de ces générations d’autrefois, il a longtemps sillonné les terrains en tuf de la capitale et des autres wilayas où spectacle, engagement et dévouement étaient réunis. «Paolo» était un des footballeurs doués de sa génération, doublé d’un sens artistique pour avoir été un mordu passionné du chaâbi algérois.

Ce n’est pas par hasard donc qu’il côtoya pendant de longues années le défunt El-Hadj El-Hachemi Guerouabi, qu’il fréquenta lors de ces soirées inoubliables. Mustapha Meberbeche a toujours été apprécié par son entourage proche et éloigné, que ce soit à El-Biar, quartier où il a tissé des liens forts, à Ben Aknoun où il a marqué de son empreinte l’Etoile sportive, où encore à Alger-Centre, Bab El-Oued et ailleurs.

Pour ce qui est de sa carrière sportive, «Paolo» fera ses premiers débuts à l’école de l’AS Mairie puis en minime, avant de passer junior à l’ES Ben Aknoun en 1963. Il sera promu à l’âge de 19 ans en équipe senior, lors de la saison 1965-1966. Trois saisons après, il rejoindra l’équipe de la CASORAL lors de l’exercice 1969-1970, qui évoluait en deuxième Division.

Après deux années, il a été repéré par Abdelhamid Zouba qui l’a transféré à l’ONACO en compagnie de Chérif Sadaoui et Mouloud Benaïda pour former le trio de Ben Aknoun. La carrière de Paolo atteindra son sommet dans ce club légendaire à cette époque lorsqu’il termina meilleur buteur de la 2e Division lors des saisons 1971-1972 et ensuite a raté de peu l’accession en 1972-1973 contre la grande équipe du WA Tlemcen de Hadefi.

Durant la même saison 1972-1973, il atteindra les quarts de finale de la coupe d’Algérie, mais pour son malheur, Mustapha ratera le dernier penalty contre le MC Alger, son ballon ira percuter le montant du gardien Kaoua! En fin de saison, l’avant-centre de l’ONACO a été appelé en Equipe nationale espoir du temps de Hamid Zouba.

Ce dernier, reconnaissant son talent et ses qualités, le recommanda à Dijon (Ligue 2 française). Mais sa blessure au genou écourta son séjour dans l’Hexagone après deux semaines seulement. De retour à Alger, il poursuivit sa carrière à l’ONACO puis à la JS El Biar qui, en 1974-1975, a fusionné avec la SONACOME, jouant deux saisons avec les Boussaâdia, Tikouk et autre Hassini, où il réalisa deux accessions de suite.

Lors de la saison 1975-1976, Mustapha Meberbeche retourna de nouveau à l’ESBA pour décrocher une année après l’accession. Et c’est dans son club du coeur que «Paolo» a mis fin à sa carrière lors de la saison 1979-1980, côtoyant la grande équipe de l’ESBA des années 1970, avec les Ouchen, Oualiken, Sadaoui, Djadel et bien d’autres, après un parcours truffé de souvenirs et d’exploits.

Cette boîte à souvenirs est bien pleine pour ceux qui l’ont connu de près, comme les jours des matchs contre Hadjout ou bien El-Affroun, des matchs décisifs pour l’accession, où il a dû quitter le stade dans la malle d’une voiture! Les anciens se souviendront aussi de cette chaude rencontre contre le CCA (Croissant Club d’Alger) lorsque «Paolo» inscrivit le penalty de la victoire (2-1) en fin de match dans une ambiance électrique.

L’enfant de Ben Aknoun a aussi brillé lors du match de son équipe face à l’USM Alger, dirigé par Mokrane Oualikène (1965-66), joueur-entraîneur, en marquant un but d’un tir puissant sur coup franc qui propulsa le gardien Zebaïri dans sa cage.

Enfin, nombreuses sont les anecdotes que ses amis intimes gardent chaleureusement avec le sourire, comme c’est le cas de Hassan Tahir, l’ex-attaquant du MC Alger, lors d’un match contre l’OMSE au stade de Bologhine, lorsque ce dernier, puissant et robuste attaquant faisait peur aux défenseurs adverses,«Paolo» a trouvé le moyen de le stopper à sa manière! Depuis, les deux hommes sont devenus de grands amis.

Lors de son enterrement samedi 20 août dernier, Mustapha a été accompagné à sa dernière demeure par une nombreuse foule dont ses camarades Maouche, Zouba, Fergani, Saâdi, Khalef…et autres. Le symbole de Ben Aknoun nous quitta, prenant avec lui des souvenirs inoubliables que sa famille, ses amis et tous ceux qui l’ont apprécié n’oublieront pas de sitôt. Au revoir l’artiste, au revoir «Paolo».

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
14 queries in 0,442 seconds.