Equipe Nationale : Yebda et Meghni invités au stage d’août

dimanche 21 juin 2009 à 10:04
Source de l'article :

Yebda et Meghni invités au stage d’août

Les choses avancent pour les joueurs d’origine algérienne ayant joué pour la France avant 21 ans et qui viennent d’obtenir le choix de vêtir le maillot de l’équipe nationale algérienne. Mourad Meghni et Hassen Yebda, qui possèdent désormais leurs passeports algériens, ont déjà entamé les démarches qui leur ouvriront le droit de jouer pour l’Algérie en faisant la demande d’usage à la FIFA en attendant l’autorisation de la commission de qualification de l’instance suprême du football. Cela prendra du temps, mais avec les efforts de Raouraoua qui a déjà qualifié Anthar Yahia, Samir Beloufa et Nasser Ouadah en un temps record, Yebda et Meghni et peut-être d’autres joueurs concernés par les nouvelles dispositions de la FIFA pourront être qualifiés dès le prochain match des Verts le 6 septembre 2009. Entre-temps et pour faciliter leur adaptation au sein de leur nouvelle sélection, le joueur de Benfica et celui de la Lazio seront invités à prendre part au prochain stage de l’équipe nationale début août qui sera ponctué par un match amical probablement face au Maroc.

Lacen avait refusé la même invitation

Pour lui permettre de connaître le groupe, la Fédération algérienne de football avait fait la même proposition à Mehdi Lacen en l’invitant au stage du Castellet qui a précédé la rencontre face à l’Egypte, mais le joueur de Santander avait poliment refusé afin de ne pas perturber le groupe, surtout qu’il n’a pas encore choisi de jouer pour l’Algérie. Ce n’est pas le cas de Yebda et Meghni qui sont à 100% partants pour l’équipe nationale algérienne.

Du grand Bougherra !

C’est vrai qu’il est difficile de faire ressortir la prestation d’un joueur lorsque la force d’une équipe c’est justement sa solidarité et son osmose, mais si on doit élire le meilleur joueur algérien hier et même face à l’Egypte, ce sera sans conteste Madjid Bougherra dont le jeu se bonifie de match en match. Entre le Bougherra hésitant débarqué en juin 2004 de Gueugnon, une équipe qui jouait sa survie en L2, pour affronter l’Angola à Luanda, et le Bougherra, vainqueur du doublé en Ecosse et venu en guerrier pour se qualifier en Coupe du monde, il y a un gouffre. Après une production remarquable face à l’Egypte où il a mis dans la poche le bulldozer Amr Zaki, hier Bougherra a été tout simplement décisif : 21’ : il catapulte le cuir de la tête après un centre de Belhadj, inscrivant son premier but en match officiel avec les Verts. 66’, il sauve le but algérien sur la ligne alors que Gaouaoui était archi-battu. Bougherra envoie le ballon en profondeur vers Djebbour dont le centre permet à Saïfi de tuer le match. C’était du grand Bougherra !

27e minute : Bougherra «le guerrier» marque …et explosion de joie à Hadjout !

Ce fut un véritable coup de tonnerre dans la paisible ville de Hadjout quand «oulid el bled», Madjid Bougherra, trompe de la tête le portier zambien et ouvre le score pour le onze national.
Il est difficile de décrire l’ambiance de folie qui a régné après le coup de sifflet final. Un nombre incalculable de voitures défileront drapeau national au vent.
Bien sûr, on a longtemps dansé et chanté près du domicile des grands parents du numéro 2 de l’EN.
On espère que Madjid, comme il l’avait promis,  reviendra à Marengo. Et cette fois, on ne se contentera pas de lui remettre les symboliques clés de la ville, mais on lui offrira une couronne et les plus anciens le sacreront «Roi de Marengo».

«Les balles arrêtées ont donné leurs fruits»

«J’ai déjà dit dans une déclaration à votre journal qu’on est venus ici pour gagner. Et nous avons réussi dans notre mission. On s’est bien préparés pour ce match. Nous avons travaillé notamment les balles arrêtées qui ont donné leurs fruits. On a marqué un joli but grâce d’ailleurs à un coup franc qui nous a ouvert l’appétit et ajouté un second à un moment crucial de la rencontre. Même si on a gagné aujourd’hui, je ne dirai pas qu’on est déjà qualifiés, car il faut gagner les prochains matches pour s’assurer une place au Mondial. Je dédie cette victoire à tout le peuple algérien sorti pour défiler que ce soit à Hadjout ou Annaba, et je la dédie surtout au défunt frère de Zoheir Djelloul.»

A lire aussi :

Mots clés :

Laissez un commentaire :

Abonnez-vous à Algérie360 par email

Actualités en direct

Algerie360 - Rejoignez nous sur Facebook
54 queries in 7,624 seconds.